Indonésie: quinze morts dans un séisme

ASIE Une puissante secousse d'une magnitude 7 a frappé l'ouest de l'île indonésienne de Java...

M. D. avec agence

— 

Une mosquée endommagée par le séisme qui a touché l'Indonésie le 2 septembre 2009.
Une mosquée endommagée par le séisme qui a touché l'Indonésie le 2 septembre 2009. — REUTERS/Stringer Indonesia

Un puissant séisme de magnitude 7, selon l'Institut géologique américain (USGS), a frappé mercredi l'île indonésienne de Java, déclenchant une brève alerte au tsunami. Au moins quinze personnes ont été tuées, a indiqué un responsable de l'Agence de gestion des catastrophe.

Les autorités avaient fait état, selon les premières informations, de maisons fortement endommagées dans l'ouest de Java mais sans être en mesure de dire s'il y avait des victimes.

Un tsunami au large

Une alerte au raz-de-marée avait été déclenchée pendant une trentaine de minutes. «Il y a eu un tsunami au large de (la ville côtière) Tasikmalaya, mais il n'était que de 20 cm de hauteur, ce qui est insignifiant», a expliqué Suharjono, responsable technique à l'Agence indonésienne de météorologie et de géophysique.

La secousse enregistrée à 14H55 (09h55, en France) a été localisée à environ 200 km au sud de la capitale Jakarta et à une profondeur de 49 km (chiffre révisé), selon l'USGS. Elle a été ressentie jusqu'à Jakarta où des bureaux et des centres commerciaux ont été évacués pendant une quinzaine de minutes, a constaté un journaliste de l'AFP.

Des habitations endommagées

«C'était impressionnant. Le sol a tremblé et des personnes ont crié. J'ai enlevé mes chaussures à talon et j'ai couru pour sortir dehors», a raconté Rini, une étudiante de 18 ans qui faisait des courses dans un grand centre commercial de la capitale.

A Batu Karas, une ville côtière de l'ouest, «les gens ont quitté précipitamment les logements» et «quelques maisons et la mosquée ont été endommagées», a témoigné Dorus Susanto, un réceptionniste de 26 ans d'un hôtel. L'Indonésie se situe sur «l'anneau de feu» pacifique où la rencontre des plusieurs plaques continentales provoque des fortes activités volcaniques et sismiques.