Il y a 70 ans, le monde entrait en guerre

HISTOIRE Une vingtaine de pays ont célébré mardi le 70e anniversaire de l'invasion de la Pologne par l'Allemagne nazie...

— 

Le Vatican, selon qui le pape ignorait tout des propos négationnistes de l'évêque, avait exhorté cette semaine Williamson à "prendre sans équivoque et publiquement ses distances" avec ses déclarations sur la Shoah. Une mise au point salué dans le monde catholique et par la chancelière allemande Angela Merkel qui avait exigé des clarifications.
Le Vatican, selon qui le pape ignorait tout des propos négationnistes de l'évêque, avait exhorté cette semaine Williamson à "prendre sans équivoque et publiquement ses distances" avec ses déclarations sur la Shoah. Une mise au point salué dans le monde catholique et par la chancelière allemande Angela Merkel qui avait exigé des clarifications. — Michael Gottschalk AFP/DDP/Archives

Les dirigeants d'une vingtaine de pays ont célébré, mardi, le 70e anniversaire de l'invasion de la Pologne par l'Allemagne nazie qui a marqué le début de la Seconde guerre mondiale. Le Premier ministre russe Vladimir Poutine a déclaré que tous les pactes conclus avec l'Allemagne nazie entre 1934 et 1939 étaient «moralement inacceptables», dont le pacte germano-soviétique signé en août 1939, qui a conduit au partage de la Pologne entre l'Allemagne et l'URSS. De son côté, la chancelière allemande, Angela Merkel, a déclaré qu'en attaquant la Pologne il y a 70 ans, le 1er septembre 1939, l'Allemagne avait ouvert le chapitre le plus tragique de l'Histoire européenne. «Je rends hommage aux 60 millions de personnes qui ont perdu la vie à cause de cette guerre commencée par l'Allemagne», a-t-elle dit, avant de souligner que la transformation pacifique de l'Europe après «la terreur et la violence» de la Seconde guerre mondiale était un «miracle».