Le Japon à l'aune du changement

LEGISLATIVES Après la victoire du Parti Démocrate du Japon ce dimanche, voici ce qui pourrait changer dans la deuxième économie du monde...

Avec agence

— 

Politique étrangère:
- Plus grande autonomie vis-à-vis des Etats-Unis et renforcement de la présence japonaise sur la scène internationale, sans remise en cause de l'alliance de sécurité nippo-américaine.
- Réduction à terme du nombre de bases et de soldats américains (environ 47.000 actuellement).
- Développement des relations avec la Chine, la Corée du Sud et l'Asie en général.
- Tentative de règlement du différend territorial avec la Russie à propos des Kouriles, îles situées au nord de l'archipel et occupées par Moscou depuis 1945.

Economie:
- Gel jusqu'en 2013 de toute hausse de la taxe sur la consommation (5%).
- Diminution de 18 à 11% de l'impôt sur les petites et moyennes entreprises.
- Suppression des péages d'autoroutes et réduction des taxes sur l'essence.
- Gel de la réforme de la Poste (services postaux, banque et assurance).

Social:
- Augmentation du salaire minimum jusqu'à 1.000 yens de l'heure (7,4 euros).
- Création d'une allocation de 100.000 yens par mois (740 euros) pour les sans-emploi ayant épuisé leurs droits au chômage et suivant une formation.
- Interdiction de l'intérim dans les usines.

Famille et éducation:
- Allocation de 26.000 yens par mois (190 euros) et par enfant jusqu'à sa sortie du collège, augmentation de la prime à la naissance à 550.000 yens (4.000 euros).
- Aide financière aux familles monoparentales.
- Gratuité des frais de scolarité dans l'enseignement secondaire public.

Retraites:
- Création d'une «retraite minimum garantie» de 70.000 yens par mois (520 euros).
- Réduction d'impôts pour les retraités.
- Suppression d'une réforme impopulaire qui avait augmenté les frais médicaux pour les plus de 75 ans.

Réforme de l’Etat:
- Arrêt des chantiers publics inutiles et coûteux, réduction de 20% des frais de personnels de l'Etat et des subventions aux institutions semi-publiques.
- Suppression de 80 sièges de députés sur 480.
- Interdiction des dons des entreprises aux partis politiques.
- Décentralisation et réduction des prérogatives des bureaucrates au profit des collectivités locales et des élus.

Environnement:
- Réduction de 25% des émissions de gaz à effet de serre du Japon d'ici à 2020 par rapport à 1990, création d'un marché au carbone.