Le probable ministre de la Défense iranien recherché par Interpol

IRAN Les Etats-Unis jugent cette décision «dérangeant(e)»...

Avec agence

— 

Le juge fédéral argentin Rodolfo Canicoba Corral a ordonné des mandats d'arrêt internationaux le 9 novembre 2006 dans le cadre de l'attentat à la bombe de 1994 à Buenos Aires. Ahamad Vahidi est en bas à gauche.
Le juge fédéral argentin Rodolfo Canicoba Corral a ordonné des mandats d'arrêt internationaux le 9 novembre 2006 dans le cadre de l'attentat à la bombe de 1994 à Buenos Aires. Ahamad Vahidi est en bas à gauche. — REUTERS

Un porte-parole du département d'Etat américain, Ian Kelly, a jugé vendredi «dérangeant» le fait qu'Ahmad Vahidi ait été désigné comme ministre de la Défense iranien alors qu'il est recherché depuis 2007 par Interpol pour un attentat terroriste antisémite en Argentine. «Si ces informations sont vraies, et si cet homme est confirmé comme ministre et qu'il est recherché par Interpol pour son implication dans un acte terroriste, bien sûr cela serait dérangeant», a-t-il dit.

Mandat d’arrêt international


Ahmad Vahidi est sous le coup d'un mandat d'arrêt international pour l'attentat contre le siège de l'AMIA (Association mutuelle israélite argentine), qui a fait 85 morts en 1994 en Argentine. Fin octobre 2006, des procureurs argentins avaient demandé l'émission de mandats internationaux contre neuf hommes, accusés d'avoir perpétré, avec l'aide de l'organisation chiite libanaise Hezbollah, l'attentat contre l'AMIA qui avait fait également près de 300 blessés.

La désignation de Vahidi soumise au Parlement

Interpol avait annoncé dès mars 2007 qu'elle allait émettre des avis de recherche internationaux en vue de l'extradition de cinq dirigeants iraniens, dont Vahidi, et d'un Libanais accusés par la justice argentine d'avoir joué un rôle dans l'attentat contre l'AMIA.

La désignation d'Ahmad Vahidi par le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a été soumise au Parlement iranien et doit encore recueillir un vote de confiance des députés.