L'ouragan Bill oblige les Clinton a quitter les Bermudes prématurément

INTEMPERIES Vendreid, il a été rétrogradé en catégorie deux...

Avec agence

— 

Image satellite de l'ouragan Bill au dessus de l'Atlantique le 20 août 2009.
Image satellite de l'ouragan Bill au dessus de l'Atlantique le 20 août 2009. — REUTERS

L'ouragan Bill qui avançait en direction des Bermudes vendredi a contraint le couple Clinton d’écourter son séjour dans l'archipel et pourrait aussi chambouler les vacances des Obama, attendus la semaine prochaine sur une île de la côte est américaine.

A 15h GMT (16h à Paris) vendredi, l'ouragan se trouvait à 540 km au sud des Bermudes et à 1.215 kilomètres au sud-est des côtes américaines. Il avançait vers les Bermudes avec des vents allant jusqu'à 185 km/h, selon le Centre national des ouragans (NHC) basé à Miami (Floride, sud-est des Etats-Unis).

Rétrogradé en catégorie 2


Le NHC y prévoit l'arrivée de l'ouragan pour samedi matin. En conséquence, les autorités ont placé l'archipel en état d'alerte, ce qui a contraint l'ancien président américain Bill Clinton et sa femme Hillary, actuelle secrétaire d'Etat, à écourter leur séjour. Interrogé par la presse vendredi, un porte-parole du département d'Etat, Ian Kelly, a confirmé qu'ils avaient quitté les Bermudes jeudi soir. Interrogé sur la destination qu'ils ont prise après avoir quitté les Bermudes, M. Kelly a répondu: «je ne sais pas où ils sont».

La houle générée par l'ouragan était déjà très forte autour des Bermudes, selon les médias locaux, et les plages ont été désertées. C'est sur l'île très huppée de Martha's Vineyard (Massachusetts, nord-est) que le président américain Obama, sa femme Michelle et leurs deux filles Malia et Sasha doivent se reposer pendant une semaine. Les vacances présidentielles risquent d’être perturbées.

Dans la nuit, l'ouragan a été rétrogradé en catégorie 2 sur l'échelle de Saffir-Simpson qui en compte cinq, alors qu'il continuait de se diriger vers l'archipel des Bermudes et les côtes américaines, a indiqué le Centre national des ouragans.