Le président afghan Hamid Karzaï a appelé samedi l'ONU à rayer de sa liste noire les noms des chefs talibans qui ne sont pas liés au réseau Al-Qaïda, comme première étape vers un futur dialogue de paix.
Le président afghan Hamid Karzaï a appelé samedi l'ONU à rayer de sa liste noire les noms des chefs talibans qui ne sont pas liés au réseau Al-Qaïda, comme première étape vers un futur dialogue de paix. — Massoud Hossaini AFP

KABOUL

Afghanistan: Hamid Karzaï et Abdullah Abdullah revendiquent la victoire

Le dépouillement du scrutin présidentiel est achevé et la participation pourrait tourner autour de 40 à 50%...

La confusion règne au lendemain des élections en Afghanistan. L'équipe du candidat Abdullah Abdullah, principal rival du président Hamid Karzaï à la présidentielle afghane, a affirmé ce vendredi que son candidat était en tête, selon des résultats partiels du scrutin de la veille. «Les résultats que nous avons reçus de nos observateurs depuis les bureaux de vote nous disent que jusqu'à maintenant, nous recueillons 63% et Hamid Karzai 31%», a affirmé Sayed Aqa Fazil Sancharaki, porte-parole de la campagne d'Abdullah Abdullah.

Un peu plus tôt, le directeur de campagne d'Hamid Karzaï affirmait lui aussi que son candidat avait remporté l'élection présidentielle dès le premier tour, d'après «des chiffres d'observateurs» recueillis dans les bureaux de vote.

«D'après les informations que nous avons obtenues jusqu'ici, nous pouvons affirmer qu'il n'y aura pas besoin de second tour, nous sommes en tête», a déclaré Din Mohammmad. «Nous avons obtenu ces chiffres de nos observateurs» dans les bureaux de vote, a-t-il ajouté.

40 à 50% de participation

La Commission électorale afghane indépendante ne confirme pas la victoire au premier tour annoncée par l'équipe Karzaï, a indiqué vendredi son porte-parole, Zekria Barakzai. «Je voudrais demander aux directeurs de campagne des candidats d'être prudents sur leurs annonces, et patients», a-t-il souligné. 

Le dépouillement du scrutin présidentiel est achevé et la participation pourrait tourner autour de 40 à 50%, a par ailleurs annoncé ce vendredi la Commission électorale indépendante, en précisant que les résultats seront annoncés la semaine prochaine.

Les talibans avaient juré d'attaquer les bureaux de vote, mais les violences sont restées plutôt limitées. Malgré tout, la participation est inférieure d'environ 20% à celle de la précédente élection présidentielle en 2004, où elle s'élevait en 2004.