Arctic Sea: 8 présumés pirates débarqués au Cap-Vert

PRAIA Il ont été transférés dans un avion russe en partance pour Moscou...

Avec agence

— 

Huit présumés pirates, accusés par les autorités russes d'avoir détourné le 24 juillet le cargo Arctic Sea, ont été débarqués mercredi, sous forte escorte, sur une île de l'archipel du Cap-Vert d'où ils devaient être transférés vers Moscou, a-t-on appris de sources concordantes.

Menottés dans le dos, torse nu parfois, les huit hommes sont descendus d'un navire de guerre russe, au port de Palmeiras, sur l'île cap-verdienne de Sal, ont constaté des journalistes locaux sur place. Puis ils ont été conduits à l'aéroport Amilcar Cabral, à Sal, pour être embarqués dans un avion russe Iliouchine à destination de Moscou.

Le cargo en plein océan Atlantique

Auparavant, 11 marins russes de l'équipage de l'Arctic Sea avaient pris place dans ce même avion Iliouchine pour être emmenés en Russie. L'équipage comptait normalement 15 hommes, mais l'ambassadeur de Russie à Praia, Alexandre Karpouchine, a précisé à l'AFP que «quatre» étaient restés à bord de l'Arctic Sea «pour assurer la maintenance du navire». Selon le diplomate, le cargo se trouverait actuellement «en plein océan» Atlantique, «à 260 milles marins» du Cap-Vert.

Le ministère russe de la Défense avait annoncé mardi l'interpellation des huit «pirates», puis a ajouté mercredi qu'ils avaient menacé de faire exploser le bateau s'ils n'obtenaient pas la rançon exigée.


A lire aussi >> L'histoire de l'Arctic Sea, un mélange de Crabe aux pinces d'or et de Lord of War >>