Bagdad: double attentat meurtrier et des centaines de blessés

IRAK Deux camions piégés ont explosé dans la capitale ce mercredi...

Avec agence

— 

Le ministère des Finances à Bagdad (Irak) a été ravagé par une explosion à l'attentat piégé le 19 août 2009.
Le ministère des Finances à Bagdad (Irak) a été ravagé par une explosion à l'attentat piégé le 19 août 2009. — REUTERS/STRINGER Iraq

Le Premier ministre irakien Nouri al-Maliki veut une réévaluation des mesures de sécurité en Irak après deux attentats au camion piegé contre les ministères des Affaires étrangères et des Finances à Bagdad qui ont fait ce mercredi au moins 95 morts et 563 blessées ce mercredi.

Le premier camion était garé sous le pont d'une voie rapide reliant le nord au sud de la capitale. L'ouvrage s'est effondré sous la déflagration et des voitures ont été précipitées dans le vide, a affirmé un policier sur place.

Le ministère des Finances ravagé

Le ministère des Finances qui se trouvait juste à proximité, a également été ravagé et les 200 employés qui s'y trouvaient ont été blessés ou tués, selon un responsable de la Cité médicale.

Quelques minutes plus tard, un autre camion piégé explosait en face au ministère des Affaires étrangères. Un journaliste de l'AFP qui s'est rendu sur place a vu huit corps calcinés près d'un cratère de trois mètres de profondeur et dix de largeur. Toute la façade de ce ministère a été ravagée et le mur d'enceinte est détruit.

Deux obus de mortier tombés dans la «zone verte»
 
Une voiture piégée a explosé dans le quartier de Baya, à l'ouest de Bagdad.

Par ailleurs, juste avant, deux obus de mortier étaient tombés dans la «zone verte» et un autre à l'extérieur de ce secteur ultra-protégé où se trouvent plusieurs ministères et des ambassades, dont celle des Etats-Unis, a précisé une source au sein des services de sécurité.