Collision entre deux avions militaires près de Moscou

RUSSIE Un pilote a été tué lors d'exercices d'acrobatie...

Avec agence

— 

Capture d'écran de la télévision russe après le crash de deux avions militaires qui effectuaient des exercices d'acrobatie près de Moscou, dimanche 16 août 2009.
Capture d'écran de la télévision russe après le crash de deux avions militaires qui effectuaient des exercices d'acrobatie près de Moscou, dimanche 16 août 2009. — NTV/TV GRAB/EPA/SIPA

Les agences russes ont annoncé dimanche que deux avions militaires de type Soukhoi Su-27 se sont heurtés en vol dimanche lors d'exercices d'acrobatie près de Moscou et l'un des trois pilotes est mort.

«L'un des trois pilotes est mort dans la catastrophe», a déclaré dimanche Vladimir Drik, porte-parole des forces aériennes, cité par l'agence Interfax. «L'un des pilotes s'est retrouvé perché sur un arbre et a sa colonne vertébrale cassée. Un autre pilote est mort», a rapporté de son côté l'agence Ria Novosti citant des sources au sein des forces de l'ordre. Le pilote tué avait aussi une fracture de la colonne vertébrale, selon cette source.

Collision avec un oiseau ou erreur de pilotage?

L'un des appareils est tombé sur une maison, entraînant un incendie, ont indiqué des témoins, cités par l'agence Ria Novosti. «Selon les informations préliminaires, les sauveteurs recherchent un homme qui pourrait se trouver sous les débris», selon l'agence Interfax qui cite une autre source au sein des forces de l'ordre.

Cinq personnes souffrent des brûlures, une femme notamment a été brûlée sur 60% de son corps, selon les médias. «Nous examinons plusieurs versions, d'une collision avec un oiseau à une erreur de pilotage», a indiqué une source proche de la commission d'enquête citée par l'agence Interfax.

Le salon MAKS maintenu

Les pilotes s'entraînaient pour le salon aéronautique MAKS qui doit commencer mardi à Joukovski à 50 km de la capitale. Cette prestigieuse manifestation annuelle, dont le but est de montrer les dernières nouveautés du secteur aéronautique russe, attire des centaines de milliers de visiteurs.

De hauts responsables dont Vladimir Poutine, ex-président devenu Premier ministre, ou le roi de Jordanie Abdallah II ont visité le salon MAKS ces dernières années. Selon les organisateurs cités par les agences russes, le salon ouvrira comme prévu malgré l'accident.