Medvedev veut élargir le droit d’intervention de l’armée russe à l’étranger

RUSSIE Le texte présenté par le président russe lundi ressemble fortement à un avertissement envers la Géorgie...

Paul Najafi

— 

Le président russe Dmitri Medvedev a reconnu dimanche l'existence de meurtres à caractère politique dans son pays, après une série d'assassinats non élucidés notamment de journalistes.
Le président russe Dmitri Medvedev a reconnu dimanche l'existence de meurtres à caractère politique dans son pays, après une série d'assassinats non élucidés notamment de journalistes. — Vladimir Rodionov AFP

Selon un texte transmis au Parlement russe et le site Internet du Kremlin, l'armée russe aura le droit d’intervenir à l’étranger. Les motifs: en cas d’attaques contre les forces armées russes ou pour repousser une «agression contre un autre Etat». Une intervention qui pourra également servir à «défendre les citoyens russes à l’étranger». Ce texte ressemble fortement à un avertissement à l’attention de la Géorgie, un an après le conflit autour de l’Ossétie du Sud.

Cité par l’agence RIA Novosti, le ministre russe de la Défense, Anatoli Serdioukov a observé pour sa part que «de nombreux pays jugent possible de dépêcher leurs Forces armées à l’étranger pour protéger leurs citoyens». Le projet de loi présidentiel soumis lundi à la Douma, le parlement russe, permettra au «chef suprême des armées d'envoyer rapidement des unités militaires russes à l'étranger pour protéger les intérêts de la Russie et de ses citoyens», a-t-il ajouté.

Cette annonce intervient quasiment un an jour pour jour après le début de la guerre russo-géorgienne. Moscou avait alors justifié son intervention en déclarant que des soldats russes de maintien de la paix avaient été tués par les forces géorgiennes et que la plupart des habitants de la province pro-russe possédait la citoyenneté russe.