200 personnes ensevelies après le typhon Morakot?

ASIE Des habitants d'un village reculé de Taïwan auraient été ensevelis par des coulées de boues suite aux fortes précipitations...

Avec agence

— 

La ville de Cangnan en chine a été totalement innondée après les pluies torrentielles dues au typhon Morakot, le 10 août 2009.
La ville de Cangnan en chine a été totalement innondée après les pluies torrentielles dues au typhon Morakot, le 10 août 2009. — LANG / REUTERS

Des équipes de secours ont été envoyées lundi vers un village reculé de Taïwan où quelque 200 personnes pourraient avoir été ensevelies par des coulées de boue provoquées par les fortes précipitations accompagnant le typhon Morakot, ont rapporté les médias chinois. Treize soldats d'une unité d'élite et 8 pompiers ont été héliportés sur place, à Hsiaolin, dans le comté de Kaohsiung (sud).

Peu avant, les équipes de secours avaient évacué 45 personnes qui avaient à leur tour indiqué que certains membres de leur famille se trouvaient piégés. Un homme de 46 ans a raconté sur la chaîne d'information TVBS qu'il avait été sauvé de justesse mais que dix membres de sa famille avaient été engloutis par la boue. «Tous ont disparu», a-t-il assuré.

Des secours supplémentaires

Les services de secours prévoient d'envoyer 160 hommes supplémentaires sur place, a indiqué Liang, un responsable. Selon Lin Chien-chung, un villageois secouru, sa maison et les maisons voisines ont été ensevelies et jusqu'à 600 personnes ont pu être ensevelies, a-t-il indiqué au journal United Evening News. Les secouristes ont indiqué que ce bilan était surestimé.