Plusieurs morts après des pluies torrentielles au Japon

JAPON Le typhon Etau se dirige vers Tokyo...

Avec agence

— 

Alors que le Typhon Morakot a fait plusieurs morts et des millions d'évacués en Chine, des pluies torrentielles provoquées par un autre typhon se sont abattues lundi sur la côte Pacifique du Japon. Elles ont fait treize morts et plusieurs disparus, a annoncé lundi la police.

Les précipitations ont débuté dimanche dans la préfecture de Hyogo (centre-ouest), où l'on a enregistré le plus grand nombre de victimes, et également dans la préfecture voisine d'Okayama. La police a recensé jusqu'ici 13 morts et un nombre non précisé de disparus. «Nous faisons le maximum pour organiser les secours et cherchons à savoir si d'autres personnes ont disparu», a expliqué un porte-parole de la police de Hyogo. Parmi les victimes, un homme a été retrouvé dans sa voiture submergée par les flots et une femme a été récupérée dans un égout grossi par la pluie.

Vacarme assourdissant

Les télévisions ont montré des sauveteurs qui s'activaient autour de maisons détruites à Sayocho, dans la préfecture de Hyogo, où une rivière a débordé, défonçant des murs et emportant des voitures sur son passage. «C'était effrayant. Le niveau montait dans un vacarme assourdissant», a raconté un habitant de Sayocho à la télévision publique NHK. «Ca fait plus de 60 ans que je suis ici, mais je n'avais jamais vu ça».

Quelque 480 maisons ont été inondées et plus de 2.000 personnes évacuées à Hyogo, ont annoncé des responsables locaux qui ont demandé au gouvernement d'envoyer des soldats pour aider les secours. Dans la préfecture voisine d'Okayama, une sexagénaire est morte et trois personnes ont été blessées dans un glissement de terrain qui a détruit deux maisons, selon la police.

Vols annulés

La compagnie aérienne japonaise ANA a par ailleurs annulé six vols intérieurs et le trafic des trains a été suspendu sur quinze lignes locales à cause des intempéries, a-t-on appris auprès des entreprises de transport. Le typhon Etau, qui signifie «nuage orageux» en langue des îles Palau, se trouvait lundi à midi (05h à Paris) à 340 km au sud de l'île japonaise de Shikoku (sud-ouest) et se déplaçait à la vitesse de 15 km/h dans l'Océan Pacifique en direction de l'île principale de Honshu.

Selon l'agence de météorologie, le cyclone devrait atteindre la région de Tokyo mardi matin et pourrait faire tomber jusqu'à 25 cm de pluie.