Sonia Sotomayor confirmée par le Sénat à la Cour suprême

ETATS-UNIS Quelques républicains se sont joints aux démocrates pour le vote...

Philippe Berry, à Los Angeles

— 

Barack Obama nomme Sonia Sotomayor, premier juge hispanique à la Cour Suprême, le 26 mai 2009.
Barack Obama nomme Sonia Sotomayor, premier juge hispanique à la Cour Suprême, le 26 mai 2009. — REUTERS/Jim Young

L'affaire était entendue. Sonia Sotomayor, choisie par Obama pour succéder à la Cour suprême au retraité David Soutter, a été confirmée jeudi à la mi-journée. Par 68 voix contre 31, le Sénat a estimé qu'elle possédait les qualités nécessaires pour devenir l'un des neuf membres de la plus haute instance judiciaire américaine. Elle devrait prêter serment dans les prochains jours.
 

«C'est un jour merveilleux pour la juge Sotomayor et sa famille, mais je pense que c'est aussi un jour merveilleux pour l'Amérique», s'est félicité Barack Obama, qui s'est dit persuadé que Sonia Sotomayor ferait un travail «remarquable» à la Cour suprême.

 

Des HLM du Bronx à la Cour suprême

 

Huit républicains se sont finalement joints à la super majorité des 60 sénateurs démocrates (sur 100). Mitch McConnell, sénateur républicain du Kentucky, a estimé «qu'elle avait un parcours impressionnant». Son histoire n'est pas sans rappeler celle de Barack Obama. Fille d'immigrés latinos, elle a grandi dans le Bronx avant de gravir un à un les échelons. Elle va désormais occuper, à vie, le poste de «justice» (juge) à la Cour suprême, le gardien de la constitution américaine.

 

Plutôt de centre gauche, elle succède à un juge étiqueté «liberal» et ne devrait pas changer l'équilibre de l'instance. Les plus conservateurs ont tenté, sans succès, de la dépeindre comme une juge «activiste», qui confond interpréter la loi et la façonner. La position des républicains était plutot inconfortable: s'ils la critiquaient trop ouvertement, ils prenaient le risque de se mettre l'électorat latino à dos.

 

A 55 ans ans, elle sera le 111e juge de l'histoire de la Cour, la première hispanique et la 3e femme.