Bernard Madoff incarcéré dans une prison dorée

JUSTICE Condamné à 150 ans de prison, il vient de commencer sa peine dans l'un des centres pénitenciers de la Caroline du Nord...

B.T. (Avec Agence)

— 

Bernard Madoff (à droite) a plaidé coupable pour les 11 chefs d'inculpation.
Bernard Madoff (à droite) a plaidé coupable pour les 11 chefs d'inculpation. — P. FOLEY / EPA / SIPA

Le temps va être long pour Bernard Madoff. Malgré tout, l'ex-milliardaire devrait finir ses jours en prison dans des conditions décentes. Le financier déchu, 71 ans, est arrivé mardi dans une des principales prisons américaines en Caroline du Nord, où il échappe à la sécurité maximale et pourra bénéficier de traitements médicaux de qualité. «Il est arrivé et est incarcéré dans le quartier numéro 1 de Butner» a indiqué un porte-parole du Bureau des prisons, l'administration pénitentiaire américaine.

Butner, située à environ 650 km au sud de New York, est réputée notamment pour ses installations médicales. Le pénitencier héberge quelque 3 500 détenus, dont Omar Abdel-Rahman, le «cheikh aveugle», cerveau des attaques de 1993 au World Trade Center à New York, condamné à la détention à perpétuité.

«Un confort de vie relatif»


«C'est un soulagement pour lui, la plupart des condamnés à 30 ans ou plus sont détenus dans des prisons de très haute sécurité», a estimé William Devaney, un ancien procureur. «Des établissements comme Butner ont des murs et des barbelés, mais assurent un confort de vie relatif (...), le bureau des prisons a sans doute tenu compte de la nature non violente de son délit, et de son âge», a ajouté Devaney.

«Tous les établissements pénitentiaires américains n'ont pas de complexe hospitalier, a précisé Jacob Frenkel, ancien procureur. Vu l'âge du détenu, Butner est une solution logique».

L'ancien roi de Wall Street et ancien président du conseil d'administration de la Bourse électronique Nasdaq avait demandé une autre destination, selon son avocat. «Nous avons demandé au juge de l'avoir quelque part dans le nord-est (des Etats-Unis), mais c'est le bureau des prisons qui décidera de la destination finale», a indiqué Ira Sorkin, l'avocat de Bernard Madoff.