Une série d'attentats-suicides FAIT DES DIZAINES DE VICTIMES

— 

Deux kamikazes se sont fait exploserà Tal Afar (nord du pays), hier, faisant 34 morts.
Deux kamikazes se sont fait exploserà Tal Afar (nord du pays), hier, faisant 34 morts. — N. AL-TA'EI / EPA / SIPA

Au moins 42 personnes ont été tuées et plus de 80 blessées hier lors d'attentats-suicides dans le nord de l'Irak et à Bagdad. Ce sont les attaques les plus meurtrières depuis le retrait américain des villes le 30 juin. L'armée et la police irakiennes y assurent désormais la sécurité tandis que les forces américaines se cantonnent à des patrouilles hors des agglomérations. « Je m'attends à ce qu'il y ait des attentats sporadiques alors que des gens essaient de profiter » du retrait, avait prédit le 30 juin le secrétaire américain à la Défense, Robert Gates. Lors d'une récente visite à Bagdad, le vice-président américain, Joe Biden, a affirmé, pour la première fois, que son pays pourrait se désengager politiquement si l'Irak replongeait dans la violence confessionnelle ou ethnique. W