Barack Obama en Russie pour tenter un nouveau départ

— 

Barack Obama veut « appuyer sur le bouton reset » et « construire une relation d'égal à égal » avec la Russie. C'est ce qu'il a déclaré dans une interview à une chaîne russe samedi. Le président américain, en visite aujourd'hui et jusqu'à mercredi à Moscou, doit rencontrer son homologue Dmitri Medvedev et le Premier ministre, Vladimir Poutine, pour signer un accord sur le transit de matériel militaire américain vers l'Afghanistan via la Russie.

Les discussions porteront également sur un accord concernant la réduction de leurs armements nucléaires. Un sujet clé pour Barack Obama qui défend la vision d'un monde sans armes nucléaires, et emblématique des relations entre la Russie et les Etats-Unis et la « détente » des années 1970 et 1980. Medvedev et Obama devraient également aborder la situation en Iran et en Corée du Nord.

Cet agenda chargé doit servir à illustrer le rapprochement entre Washington et Moscou, dont les relations s'étaient sérieusement dégradées sous l'administration de George W. Bush. Mais déjà le ton est monté ce week-end entre Obama et Poutine. Dans un autre entretien vendredi, le président américain a qualifié Vladimir Poutine d'homme de la guerre froide, expliquant qu'il avait « un pied dans la vieille manière de conduire les affaires, et un pied dans la nouvelle ». Réponse de l'intéressé : « Nous ne savons pas faire le grand écart, nous sommes fermement debout sur nos deux jambes et nous regardons toujours vers l'avenir », a-t-il déclaré, avant d'ajouter que c'était à Washington de renoncer à sa « mentalité des blocs ». Les deux hommes doivent se rencontrer demain matin. W

Sophie Cois