Dans la tête de Lady Liberty

ETATS-UNIS Une poignée de visiteurs aura la chance samedi de grimper dans la couronne de la statue de la liberté qui rouvre ses portes à l'occasion de la fête nationale américaine...

Elodie Lestrade

— 

 
  — M. SEGAR / REUTERS

On ne pouvait plus y accéder depuis les attaques du 11 septembre 2001. La tête de la Statue de la Liberté sera à nouveau ouverte au public à compter de ce samedi. Signe que la menace terroriste s'éloigne? Pas si sûr. Les autorités restent sur le qui-vive. Le fait que la statue dispose d'un escalier unique de 354 marches leur fait craindre des risques d'embouteillage en cas d'évacuation. Les places seront donc limitées à 200 par jour et seulement dix personnes seront autorisées à monter à la fois.

En outre, ces autorisations exceptionnelles ne seront que de courte durée puisque dans deux ans, le service des Parcs nationaux (à qui incombe la gestion de Lady Liberty) prévoit de fermer à nouveau l'accès à la couronne afin de faire des travaux pour permettre d'accueillir deux fois plus de touristes en toute sécurité.

Des billets très prisés


Si le service des Parcs nationaux s'est longtemps montré réticent à l'idée de rouvrir l'accès à la tête de la statue, la plupart des Américains attendaient cela avec impatience. A l'image de Ken Burns, journaliste du «Daily News», pour qui cette réouverture était nécessaire. Selon lui, «rien n'était plus représentatif de notre peur déraisonnée que la fermeture continue de la couronne de la Statue de la Liberté. C'était comme si l'un des symboles les plus solides des Etats-Unis était retenu en otage.»

Mis en vente à partir du 13 juin sur Internet, les billets d'entrée se sont écoulés avec une grande rapidité. Il ne reste déjà plus aucun billet pour cet été, mais ceux qui prévoient un voyage à New York cet automne feraient bien de se rendre sur le site des Parcs nationaux pour vérifier les disponibilités. Prix affiché: trois dollars la montée pour une vue imprenable sur l'océan.