Guerre en Ukraine EN DIRECT : Devant Xi Jinping, Vladimir Poutine salue la « position équilibrée » de la Chine sur le conflit...

LIVE Suivez avec nous les dernières informations sur le conflit en ce jeudi 15 septembre 2022

X.M., C.d.S
— 
Le président russe Vladimir Poutine et son homologue chinois Xi Jinping, à Pékin le 8 juin 2018 (illustration).
Le président russe Vladimir Poutine et son homologue chinois Xi Jinping, à Pékin le 8 juin 2018 (illustration). — Alexander Zemlianichenko/AP/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Vladimir Poutine et Xi Jinping vont se rencontrer en Ouzbékistan en marge du sommet de deux jours de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS).
  • Volodymyr Zelensky a fait mercredi un déplacement particulièrement symbolique à Izioum, dans la région de Kharkiv. Depuis cette zone du Nord-Est presque entièrement reconquise aux Russes, il a promis « la victoire ».
  • Lors de son discours « sur l’état de l’UE » mercredi, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a annoncé son départ pour Kiev dans la foulée afin de discuter « en détail » de la poursuite de l’aide européenne Volodymyr Zelensky.

A VOIR

A LIRE AUSSI

 

23h30 : Ce live est terminé

Bonne nuit, on se retrouve au matin!

23h00 : Il y aurait près de 440 tombes dans la fosse commune d'Izioum

Serhii Bolinov, l'enquêteur en chef de la police de la région de Kharkiv, indique à Sky News que la fosse commune évoquée par le président ukrainien contiendrait environ 440 tombes. Les corps seront exhumés pour être autopsiés, précise-t-il. Certains défunts ont été tués par balles, d'autres sont morts dans des bombardements, a-t-il ajouté.

22h45 : Une « fosse commune » découverte à Izioum

Une « fosse commune » a été découverte à Izioum, ville reprise aux Russes, annonce Zelensky ce soir. Il précise que des journalistes pourront se rendre sur place demain.

Le journaliste ukrainien Illia Ponomarenko a publié plusieurs photos qui semblent montrer des tombes creusées dans un sous-bois.





21h50 : Xi et Modi absents au dîner

Signe que Vladimir Poutine ne semble pas avoir obtenu un franc soutien de Xi sur l'Ukraine, le président chinois n'a pas participé au dîner du sommet de l'Organisation de coopération de Shanghai (OCS) ce soir. Le Premier ministre indien a également fait l'impasse.





21h20 : Poutine sans doute loin d'avoir obtenu le soutien espéré de Xi sur l'Ukraine

Le président chinois semble avoir soigneusement évité toute référence à l'Ukraine lors de leur conférence de presse. Poutine, lui, a dit «comprendre (ses) questions et (ses) inquiétudes» sur ce dossier. «Nous  expliquerons en détail notre position», a-t-il ajouté, sans plus de  précisions.

Cette exercice d'équilibriste suggère que Xi ne « soutient pas Poutine » sur l'Ukraine, estime Michael McFaul, ancien ambassadeur américain en Russie. « Pas d'arme, pas de munition, pas de puces (informatiques), aucune expression de solidarité ».


20h53 : Ursula von der Leyen veut que Vladimir Poutine soit traduit en justice

La présidente de la Commission européenne a plaidé jeudi en faveur d’une comparution du président russe Vladimir Poutine devant la justice internationale pour les crimes de guerre commis en Ukraine, dans une interview à un média allemand.

« Il faut que Poutine perde cette guerre et réponde de ses actes, c’est important pour moi », a déclaré Ursula von der Leyen à la chaîne de télévision du quotidien Bild. Elle a jugé « possible » que le chef de l’Etat russe soit un jour poursuivi devant la Cour pénale internationale, estimant qu' « au bout du compte Poutine est responsable » des crimes de guerre en Ukraine.

20h44 : Des tombes de fortune découvertes à Izioum




20h30 : La région de Kharkiv, un terrain miné




20h17 : Biden recevra vendredi les familles de deux Américains détenus en Russie

Le président américain Joe Biden rencontrera vendredi à la Maison-Blanche les familles de deux Américains détenus en Russie, à savoir la star du basket Brittney Griner et l’ancien militaire Paul Whelan, selon la Maison-Blanche.

« Nous avons fait une offre importante [à la Russie] il y a quelques mois », « nous avons répété plusieurs fois cette offre et nous continuons à examiner toutes les options pour les ramener chez eux en toute sécurité », a dit la porte-parole de la Maison-Blanche, Karine Jean-Pierre.

20h00 : Coup d’œil dans le rétro

Si vous n’avez pas suivi les informations essentielles du conflit en Ukraine sur la journée de ce jeudi, vous pouvez retrouver un condensé dans notre récap' quotidien.



19h49 : Nouvelles sanctions américaines contre des Russes

Les Etats-Unis ont annoncé jeudi une nouvelle salve de sanctions ciblant une vingtaine de responsables russes dont des banquiers, un groupe paramilitaire néonazi et une proche du président Vladimir Poutine accusée d’avoir coordonné le déplacement contraint d’enfants ukrainiens.

« Les Etats-Unis continueront à prendre des mesures fortes afin que la Russie rende des comptes pour ses crimes de guerre, les atrocités et son agression » en Ukraine, a déclaré la secrétaire au Trésor, Janet Yellen, citée dans un communiqué.

Quelque 22 responsables et entités sont ainsi placés sur la liste noire des Etats-Unis, notamment des proches du leader tchétchène Ramzan Kadyrov, lui-même déjà sanctionné, ainsi que des hauts responsables du système bancaire russe, dont Vladimir Komlev qui dirige le système de paiement Mir.

19h35 : Mais pourquoi la Russie a-t-elle visé des infrastructures hydrauliques ?

Dans la soirée mercredi, les forces russes ont pour leur part frappé de sept missiles des infrastructures hydrauliques, provoquant une crue subite de l’Ingoulets, une rivière arrosant Kryvyï Rig, la ville natale de Volodymyr Zelensky, qui a dénoncé une tentative de l’inonder.

Des bombardements ont à nouveau visé cette cité jeudi, touchant au moins une fois des infrastructures hydrauliques, sans faire de victimes, a dit le chef de l’administration militaire locale, Oleksandre Vilkoul.

Les Russes « ont probablement ciblé le barrage de Karatchoun » sur l’Ingoulets « pour endommager les ponts flottants ukrainiens plus en aval » dans l’objectif d’entraver la contre-offensive de Kiev dans la région de Kherson, a estimé le centre d’analyse américain Institute for the Study of War (ISW).

19h22 : Début en Ukraine du procès d’un employé de l’OSCE jugé par les séparatistes pour « haute trahison »

Le procès d’un employé de l’OSCE a débuté ce jeudi dans l’est de l’Ukraine, les séparatistes prorusses de la région de Lougansk l’accusant de « haute trahison » pour avoir fourni des « informations confidentielles » à des services de renseignement étrangers, selon les autorités locales.

« La Cour suprême de la République populaire de Lougansk (LPR) a commencé à examiner le dossier pénal contre un résident de la LPR travaillant pour l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), détenu depuis avril (…), soupçonné de haute trahison », a expliqué le ministère séparatiste de la Sécurité d’Etat sur son site Internet.

Celui-ci a accompagné son communiqué d’une vidéo de 15 secondes, dans laquelle on aperçoit l’accusé menotté, le crâne rasé et le buste plié en deux, emmené par des policiers jusqu’à une cage métallique dans le tribunal. Selon le communiqué, « l’enquête a établi que Dmitri Chabanov, en tant qu’assistant à la sécurité sur la base de patrouille avancée de Stakhanavoskaïa, avait transmis des informations confidentielles » à « des représentants de services de renseignement étrangers ».

19h08 : Pas invité aux obsèques d’Elizabeth II, Moscou dénonce une attitude « blasphématoire » de Londres

La Russie a dénoncé jeudi l’attitude « blasphématoire » et « immorale » du Royaume-Uni à son encontre, après que Londres a décidé de ne pas inviter de représentant russe aux funérailles de la reine Elisabeth II lundi, sur fond de tensions diplomatiques entre les deux pays.

« Nous considérons cette tentative britannique d’utiliser la tragédie nationale qui a touché le cœur de millions de personnes dans le monde à des fins géopolitiques pour régler des comptes avec notre pays (…) comme profondément immorale », a déploré dans un communiqué la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova. « Ceci est particulièrement blasphématoire vis-à-vis de la mémoire d’Elizabeth II », a-t-elle ajouté.

18h52 : Le Conseil des gouverneurs de l’AIEA appelle au retrait russe de la centrale de Zaporojie

Le Conseil des gouverneurs de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a adopté jeudi une résolution appelant la Russie à se retirer de la centrale ukrainienne de Zaporojie, régulièrement cible de bombardements, a-t-on appris de sources diplomatiques.

Le texte, soumis par la Pologne et le Canada, a été approuvé par 26 des 35 Etats membres, la Russie et la Chine votant contre, a précisé un diplomate. Les forces russes ont pris le contrôle de la centrale début mars, peu après le début de leur invasion de l’Ukraine.

18h48 : 150 millions pour les personnes déplacées

L’Union européenne a débloqué 150 millions d’euros pour aider les personnes déplacées en Ukraine à trouver un abri pendant l’hiver, a aussi déclaré Ursula von der Leyen, la présidente de la Commission européenne, lors de sa conférence de presse à Kiev.

18h34 : L’UE promet 100 millions d’euros à Kiev pour reconstruire des écoles

« En Ukraine cette année, 70.000 enfants ne peuvent pas retourner en classe parce que leurs écoles ont été détruites par les bombes russes », explique la présidente de la Commission européenne, qui assure que l’UE fournira 100 millions d’euros à Kiev afin de reconstruire ces établissements.



18h18 : Zelensky à l’Assemblée générale de l’ONU par vidéo ? Les Etats membres vont se prononcer

Les Etats membres de l’ONU se prononceront vendredi sur une proposition visant à permettre exceptionnellement au président ukrainien Volodymyr Zelensky d’intervenir par vidéo lors de la semaine de haut niveau de l’Assemblée générale des Nations unies la semaine prochaine, a-t-on appris de sources diplomatiques. En 2020 et 2021, en raison du Covid-19, le « débat général » annuel qui voit les dirigeants du monde entier se succéder à la tribune avait eu lieu au moins en partie virtuellement, permettant à de nombreux dirigeants de s’exprimer par message vidéo.

Mais cette année, la réunion est entièrement en présentiel, et seuls les chefs d’Etat et de gouvernement présents peuvent s’exprimer. Pour les pays dont le dirigeant ne fait pas le voyage, comme la Russie ou la Chine, c’est le représentant du niveau le plus élevé qui peut parler, mais après tous les chefs d’Etat et de gouvernement. Le projet de texte, qui sera soumis à l’Assemblée générale vendredi, note que certains dirigeants « ne peuvent pas participer en personne » à cette session de haut niveau « pour des raisons hors de leur contrôle liée à une invasion étrangère, une agression, des hostilités militaires ».

17h59 : Fidèle compagnon

On s’offre une petite parenthèse de tendresse avec la photo de ce beau chien et de ses maîtres.




17h44 : Les Bourses européennes clôturent en baisse

Les Bourses européennes ont terminé globalement dans le rouge jeudi, dans un climat d’incertitudes persistantes concernant le durcissement des politiques des banques centrales.

La Bourse de Paris a cédé 1,04 % à 6.157,84 points, lestée par les secteurs du luxe, des technologies et de l’énergie. Francfort a perdu 0,55 %, Milan 0,21 % et Londres a terminé quasi stable (+0,07 %).

17h26 : Face à Xi, le président biélorusse salue le soutien de Pékin « en cette période difficile »

Le président biélorusse Alexandre Loukachenko a salué jeudi « le soutien » de Pékin « en cette période difficile », au cours d’une rencontre avec le dirigeant chinois Xi Jinping en Ouzbékistan, en marge d’un sommet régional, a rapporté l’agence de presse d’Etat biélorusse Belta.

« Vous avez toujours été pour nous non seulement un bon ami, fiable, mais aussi un soutien sérieux en cette période difficile », a déclaré Alexandre Loukachenko, présent au sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS), cité par Belta. Cette rencontre intervient notamment sur fond d’invasion russe de l’Ukraine à laquelle Minsk a apporté un soutien logistique et politique.

17h13 : A Bakhmout, sur le front du Donbass, la pression russe se maintient

Une épaisse fumée blanche, visible plusieurs kilomètres à la ronde, s'élève au-dessus de Bakhmout : cette ville du Donbass sous contrôle ukrainien subit toujours une pression offensive de la part des Russes en dépit de leur recul dans le nord-est. Dans ce gros bourg, qui se trouve depuis plusieurs mois à proximité immédiate de la ligne de front, une barre d'immeubles d'habitation de cinq étages a été touchée par une frappe dans la nuit de mercredi à jeudi.

Au matin, des flammes sont encore visibles au milieu d'un trou béant : une façade entière du bâtiment, près de l'entrée de la cité, a été démolie. Sur place, les pompiers tentent de retrouver des corps au milieu d'un amas de débris fumants, sous les regards de badauds. Au moins une personne a été tuée.

16h56 : Tensions au parlement européen

Le député européen belge Guy Verhofstadt s’est agacé face aux accusations du Rassemblement national. D’après lui, Jordan Bardella juge la commission européenne et sa présidente responsables de l’inflation alors que la Russie est à l’origine de cette explosion des prix.

« C’est eux qui ont défendu et sympathisé avec Poutine pendant des années », lance-t-il avec colère, ajoutant que les membres du Rassemblement national « sont même payés peut-être » par le dirigeant du Kremlin, en référence à une note de Washington qui stipule que Moscou a dépensé 300 millions de dollars pour influencer des élections étrangères.




16h41 : La Chine est prête à travailler avec la Russie sur leurs « intérêts fondamentaux », dit Xi à Poutine

Le président chinois Xi Jinping a indiqué jeudi à son homologue russe Vladimir Poutine que son pays était prêt à travailler avec Moscou pour un soutien mutuel de leurs « intérêts fondamentaux », a rapporté un média d’Etat chinois.

Les deux hommes se sont vus jeudi en marge d’un sommet de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) en Ouzbékistan, leur première rencontre depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine, et la première sortie à l’étranger du président Xi depuis les débuts de la pandémie de coronavirus.

Les relations Pékin-Moscou étaient tumultueuses durant la Guerre froide, mais les deux voisins se sont nettement rapprochés ces dernières décennies pour faire front commun face à l’influence des Etats-Unis.

16h29 : Maduro affirme que le Venezuela « est prêt » à approvisionner le marché mondial du pétrole

Le Venezuela « est prêt » à « approvisionner le marché » mondial du pétrole et du gaz, a affirmé mercredi le président Nicolas Maduro, qui a dénoncé la crise énergétique engendrée par les sanctions « irrationnelles » prises contre la Russie après son invasion de l’Ukraine.

« Le Venezuela est prêt et disposé à remplir son rôle et à approvisionner, de manière stable et sûre, le marché du pétrole et du gaz dont l’économie mondiale a besoin », a déclaré le chef de l’Etat lors d’un événement organisé dans le cadre de la visite à Caracas du secrétaire général de l’OPEP, Haitham al-Ghais.

Nicolas Maduro a affirmé que son gouvernement avait « redressé » son industrie pétrolière, dont la production avait atteint des niveaux historiquement bas après des années de désinvestissement et de manque d’entretien.

16h16 : L’Ukraine veut intégrer le marché commun européen

L’Ukraine a pour « priorité » d’intégrer le marché commun de l’Union européenne, où les biens, services et capitaux peuvent circuler librement entre les pays, a déclaré jeudi le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

« La question prioritaire pour nous est l’intégration de l’Ukraine au sein du marché commun de l’UE comme nous sommes sur le chemin vers un statut d’Etat membre de l’UE », a déclaré Volodymyr Zelensky lors d’une conférence de presse commune à Kiev avec la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen.

16h00 : 26 pays de l’UE vont demander à l’ONU de surveiller la situation des droits humains en Russie

Après des tergiversations, les pays membres de l’Union européenne à l’exception de la Hongrie vont demander au Conseil des droits de l’homme de l’ONU de surveiller la situation en Russie, a-t-on appris jeudi de sources diplomatiques.

Un projet de résolution demandant la création d’un mandat de Rapporteur spécial sur la situation des droits humains en Russie est en cours d’élaboration pour être présentée lors de la 51e session du Conseil qui se tient jusqu’au 7 octobre à Genève. C’est le Luxembourg qui devrait présenter le projet de résolution au nom du groupe. D’autres pays sont en cours de ralliement.

15h42 : L’UE soutiendra l’Ukraine « aussi longtemps qu’il le faudra », assure Ursula Von der Leyen depuis Kiev

L’Union européenne soutiendra l’Ukraine dans sa guerre contre la Russie « aussi longtemps qu’il le faudra », a déclaré jeudi la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, lors d’une visite à Kiev.

« Nous ne pourrons jamais égaler le sacrifice que réalisent les Ukrainiens », mais « ce que nous pouvons dire, c’est que vous aurez vos amis européens à vos côtés aussi longtemps qu’il le faudra », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse conjointe avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky.

15h28 : Le G7 promet la fin de la « naïveté » en commerce international

Les ministres du commerce du G7 ont souligné jeudi leur volonté de « diversifier » leurs relations commerciales pour améliorer la « résilience » de leurs économies et mettre fin à la « naïveté » vis-à-vis de la Chine, dans un contexte de tensions géopolitiques croissantes.

« Nous allons mettre en place une politique commerciale plus robuste vis-à-vis de la Chine (…), la naïveté est terminée », a promis Robert Habeck, le ministre de l’Economie allemand, qui présidait une réunion du G7 dans la ville de Neuhardenberg (est).

15h27 : Surveiller la situation des droits humains en Russie

Des pays européens vont demander à l'ONU de surveiller la situation des droits humains en Russie.

15h27 : Le président chinois va rencontrer son homologue bélarusse en Ouzbékistan
14h33 : Le G7 veut « intensifier ses efforts » pour « empêcher la Russie de profiter » de la guerre en Ukraine

Les ministres du commerce du G7 ont promis jeudi d'"accroître (leurs) efforts » pour faire pression sur la Russie afin de limiter les moyens dont dispose Moscou pour financer la guerre en Ukraine.

« Nous maintiendrons et élargirons également nos efforts coordonnés pour empêcher la Russie de profiter de son agression illégale et pour réduire sa capacité de poursuivre la guerre », ont-il indiqué dans un communiqué, après une réunion au château de Neuhardenberg en Allemagne.

14h11 : Devant Xi Jinping, Poutine salue la « position équilibrée » de la Chine sur l’Ukraine
13h58 : La coopération entre pays sanctionnés par les Etats-Unis les rendra « plus forts », d’après Téhéran

Le président iranien, Ebrahim Raïssi, a dit jeudi à son homologue russe Vladimir Poutine que la coopération entre les pays sanctionnés par les Etats-Unis les rendrait « plus forts ».

« Les relations entre les pays qui font l’objet de sanctions américaines, comme l’Iran, la Russie ou autres, peuvent [les aider à] surmonter de nombreux problèmes et les rendre plus forts », a déclaré Ebrahim Raïssi lors d’un entretien avec Vladimir Poutine à Samarcande, en Ouzbékistan.

« Les Américains se trompent s’ils pensent qu’avec les sanctions qu’ils imposent à certains pays ils parviendront à les immobiliser », a-t-il ajouté. Ebrahim Raïssi a exprimé la « sérieuse détermination [de l’Iran] à développer des relations stratégiques bilatérales » avec la Russie dans les domaines de la politique, de l'économie, du commerce et de l'aérospatial.

13h51 : Poutine dénonce devant Xi les efforts visant à créer un « monde unipolaire »

Le président russe Vladimir Poutine a dénoncé jeudi les tentatives occidentales de créer un « monde unipolaire » lors d’un entretien avec son homologue chinois Xi Jinping en Ouzbékistan, saluant la « position équilibrée » de Pékin sur l’Ukraine.

« Les tentatives de créer un monde unipolaire ont récemment pris une forme absolument laide et sont totalement inacceptables », a déclaré Vladimir Poutine à Xi. « Nous apprécions beaucoup la position équilibrée de nos amis chinois en ce qui concerne la crise ukrainienne », a-t-il ajouté, lors de leur première rencontre depuis le début de l’invasion russe de l’Ukraine.

13h46 : Le virage de la Russie vers l’Asie « plus que jamais d’actualité », selon un dirigeant de Gazprom

Le virage énergétique de la Russie vers l’Asie est « plus que jamais d’actualité », sur fond de fortes tensions entre Moscou et l’UE liées à l’offensive russe en Ukraine, a déclaré jeudi un dirigeant de Gazprom, le géant gazier russe. « Aujourd’hui, le sujet du développement vers de nouveaux marchés est plus que jamais d’actualité », a affirmé le vice-président du conseil d’administration de Gazprom, Oleg Aksioutine, lors d’un Forum gazier à Saint-Pétersbourg.

Selon lui, la Chine où l'« on peut s’attendre à ce que la consommation double » et l’Inde où « il y a une hausse de la demande », sont deux pays amenés à être les principaux importateurs de gaz russe dans les prochaines années. « L’expression se tourner [vers l’Asie] suggère une décision hâtive. Or, c’est inexact : la diversification de nos activités vers l’est s’est en réalité opérée depuis deux décennies », a fait valoir le responsable de Gazprom.

13h41 : Devant Xi, Poutine salue la « position équilibrée » de la Chine sur l’Ukraine
13h35 : Première rencontre entre Xi et Poutine depuis le début de l’invasion de l’Ukraine
13h29 : Malgré les avertissements, des juifs en route pour un pèlerinage en Ukraine

« Il faut que j’y aille, un point c’est tout ». Juif ultra-orthodoxe israélien, Avraham Burstein compte se rendre dans les prochains jours dans la ville d’Ouman en Ukraine pour un pèlerinage, malgré les mises en garde liées à la guerre menée par la Russie dans ce pays.

A l’instar de milliers d’autres ultra-orthodoxes, il veut fêter comme de coutume le nouvel an juif sur la tombe de Rabbi Nahman de Breslev (1772-1810), une des principales figures du hassidisme, un courant orthodoxe du judaïsme. Avraham Burstein a effectué ce pèlerinage chaque année depuis 1989, avec une exception en 2020 pour cause de pandémie et de fermeture des frontières.

Cette année, alors que le nouvel an juif, « Rosh Hashana » en hébreu, est célébré à partir du 25 septembre, pas question pour lui de faire une croix sur le voyage rituel, même si Kiev a appelé les pèlerins à ne pas venir. « Les explosions ennemies russes ne s’arrêtant pas, nous devons prendre soin de nous », disait l’ambassade ukrainienne en Israël début septembre, ce qui n’a pas refroidi plus d’un millier de fidèles juifs déjà arrivés à Ouman. Les autorités ukrainiennes en attendent environ 10.000 dans cette ville du centre du pays.

13h20 : Les gangsters à coussinets d'Ukraine




13h09 : Sourires et drapeaux ukrainiens




12h35 : La justice révoque la licence du site du média Novaïa Gazeta

La Cour suprême russe a révoqué jeudi l’autorisation de diffusion du site Internet du média Novaïa Gazeta, a annoncé ce dernier, un nouveau coup dur contre ce bastion du journalisme d’investigation qui a critiqué l’intervention en Ukraine.

11h50 : Poutine salue le développement « positif » des relations Moscou-Téhéran

Le président russe Vladimir Poutine a salué jeudi le développement « positif » des relations avec Téhéran, lors d’une rencontre avec son homologue iranien en marge d’un sommet de l’Organisation de coopération de Shanghaï, ajoutant qu’il faisait « tout » pour que l’Iran intègre ce groupe.

« Sur le plan bilatéral, notre coopération se développe de manière positive », a déclaré M. Poutine lors d’un entretien avec son homologue iranien Ebrahim Raïssi à Samarcande en Ouzbékistan, où se tient jeudi et vendredi un sommet de l’Organisation de coopération de Shanghaï (OCS). « Nous faisons tout pour que l’Iran devienne un membre à part entière de l’OCS », a-t-il ajouté.

11h30 : Zelensky promet « la victoire » depuis la région de Kharkiv, sa ville natale menacée d’inondations ​

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky s’est rendu mercredi dans la région de Kharkiv libérée de l’occupation dans sa « quasi-totalité » et y a promis « la victoire », au moment où sa ville natale de Kryvyï Rig était menacée d’inondations après une frappe russe sur des infrastructures hydrauliques.

Frappée dans la soirée par sept missiles russes, selon les autorités locales, Kryvyï Rig, dans le centre de l’Ukraine, et ses 600.000 habitants sont confrontés à la crue subite d’une rivière, l’Ingoulets, qui menace le centre-ville et un autre quartier.

10h40 : Les pertes russes ce jeudi

 

10h10 : Volodymyr Zelensky a discuté avec Benedict Cumberbatch

Le président ukrainien a déclaré à l’acteur anglais, lors d’un appel vidéo, qu’il était essentiel que l’Ukraine reste un sujet clé. Il a ajouté que « des personnes aussi célèbres nous aident à faire comprendre aux nations dont le gouvernement ne soutient pas l’Ukraine. »


 

9h42 : Deux morts et 13 blessés dans l’Oblast de Donetsk

Selon le gouverneur Pavlo Kyrylenko, deux civils ont été tués à Dolyna mercredi, rapporte The Kyiv Independent. Il est actuellement impossible d’estimer le nombre exact de victimes à Marioupol et Volnovakha.


 

9h27 : La vidéo hallucinante du recrutement des forces de Wagner dans les colonies pénitentiaires russes

 

9h14 : Ursula von der Leyen à Kiev pour parler économie et intégration à l’UE

La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen est arrivée à Kiev jeudi pour sa troisième visite en Ukraine depuis le début de la guerre, au cours de laquelle elle va évoquer les projets d’intégration du pays à l’UE.

« A Kiev pour ma troisième visite depuis le début de la guerre de la Russie », a indiqué Mme von der Leyen sur Twitter, précisant qu’elle s’entretiendra avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky et le Premier ministre Denys Chmygal.

8h58 : Les pertes militaires russes

 

8h41 : La vidéo de l’accident de voiture de Volodymyr Zelensky

Le chef d’Etat ukrainien n’a pas été gravement blessé.


 

8h26 : Des images de l’occupation russe à Izioum

 

8h06 : Les forces russes frappent Zaporojie

Le maire par intérim de Zaporojie, Anatoly Kurtev, a déclaré qu’une frappe russe sur la ville jeudi a endommagé le bâtiment d’une entreprise, brisant les fenêtres et provoquant une panne de courant temporaire, rapporte The Kyiv Independent. Aucune victime n’a été signalée.


 

7h58 : La quasi totalité de la région de Kharkiv est libérée

Lors de son allocution quotidienne hier soir, Volodymyr Zelensky a souligné que « la quasi-totalité de la région de Kharkiv est libérée », avec la prise de « 400 localités » aux troupes russes, ce qui signifie un retour à « une vie normale et sûre » pour « les 150.000 Ukrainiens qui sont restés sur ce territoire ».

7h43 : Le député russe appelant à la démission de Poutine refuse de faire marche arrière

Nikita Yuferev, l’un des députés russes du district de Smolninskoye, à Saint-Pétersbourg, qui a demandé que Poutine soit accusé de trahison le 7 septembre, ne fait pas marche arrière, rapporte CNN.

Il a déjà été condamné à une amende par le tribunal et sera menacé d’une peine de prison prochainement. « Nous continuerons à insister sur sa démission », a-t-il déclaré à CNN.


 

7h28 : Un automobiliste percute la voiture du président Zelensky

Un automobiliste a percuté le véhicule qui transportait à travers Kiev le président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui n’a pas été gravement blessé dans l’accident, a déclaré son porte-parole cette nuit. « A Kiev, une automobile est entrée en collision avec la voiture du président de l’Ukraine et des véhicules [de son] escorte », a indiqué Serguiï Nikiforov dans un communiqué publié sur Facebook jeudi à 01h22 locale.

« Les médecins qui accompagnaient le président ont prodigué une aide d’urgence au conducteur de l’automobile et l’ont transféré dans une ambulance », a-t-il poursuivi. « Le président a été examiné par un médecin, aucune blessure grave n’a été détectée. Les forces de l’ordre vont enquêter sur toutes les circonstances de l’accident », a-t-il aussi avancé, sans autre précision.

7h16 : On rembobine !

Si vous n’avez rien suivi à l’actu d’hier sur la guerre en Ukraine, voici un récap' concocté par 20 Minutes pour vous résumer les événements marquants de la journée :


 

6h54 : Depuis la région de Kharkiv, Zelensky promet « la victoire »

Volodymyr Zelensky a fait mercredi un déplacement particulièrement symbolique à Izioum. Pour sa première visite dans la région de Kharkiv depuis que cette zone du nord-est a été presque entièrement reconquise aux Russes ces quinze derniers jours, le président ukrainien a promis « la victoire ». « Nous n’avançons que dans une direction, en avant, vers la victoire », a-t-il écrit sur Telegram.

6h48 : La ville de Kryvyï Rig menacée d’inondations

Kryvyï Rig, une ville de 600.000 habitants dans le centre de l’Ukraine, est menacée d’inondations après une frappe russe ayant endommagé des infrastructures hydrauliques et provoqué la crue d’une rivière, a affirmé mercredi la présidence ukrainienne.

« Au point d’impact, on observe un débit d’eau de 100 m3 par seconde, ce qui représente un grand volume. Le niveau de l’eau de l’Ingoulets (la rivière) change toutes les heures », a déclaré le chef adjoint de l’administration présidentielle Kyrylo Tymochenko. « C’est un défi pour nous tous, mais la situation est sous contrôle. Tous les services sont impliqués pour éliminer la menace le plus rapidement possible », a-t-il ajouté sur Telegram.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky, originaire de Kryvyï Rig, avait précédemment annoncé une frappe russe y ayant visé des « infrastructures hydrauliques », sans faire de victimes. Une « tentative d’inonder Kryvyï Rig », selon lui.

6h42 : Poutine et Xi se réunissent en pleines tensions avec l’Occident

C’est une rencontre aux allures de front face à l’Occident. Les présidents de la Chine Xi Jinping et de la Russie Vladimir Poutine se réunissent ce jeudi en Ouzbékistan pour un sommet régional, en pleines tensions exacerbées par la guerre en Ukraine mais aussi par la diplomatie américaine envers Taïwan.

Les deux présidents seront rejoints, dans la ville de Samarcande, par les dirigeants de l’Inde, du Pakistan, de la Turquie, de l’Iran et d’autres pays pour un sommet de deux jours de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS).

Bonjour à toutes et à tous !

Bienvenue sur ce nouveau live dédié à la guerre en Ukraine. Sur le terrain, la contre-offensive ukrainienne continue de porter ses fruits. Après un déplacement à Izioum, Volodymyr Zelensky a assuré que « la quasi-totalité de la région de Kharkiv est libérée ». Au niveau diplomatique, la journée de ce jeudi va surtout être marquée par la rencontre entre Vladimir Poutine et Xi Jinping en Ouzbékistan.