Iran: Huit miliciens bassij tués dans les manifestations... L'ambassadeur d'Iran au Mexique dénonce la minorité iranienne...

HEURE PAR HEURE Retrouvez tous les évènements importants de la journée...

20minutes.fr (avec agence)

— 

Les relations sont toujours tendues entre Téhéran et les puissances occidentales. Les ambassadeurs d’Iran ont été convoqués en Hongrie et en Roumanie et le ministre iranien de l'Intérieur a accusé la CIA de financer les émeutiers. Mercredi, si la forte présence policière a dissuadé quelques manifestants, des regroupements ont quand même lieu à Téhéran: «On était là pour exprimer notre opposition à tous ces meurtres et pour défendre notre liberté d’expression», a témoigné un Iranien sur CNN.

La nuit tombe sur Téhéran, ce live est désormais terminé... pour retrouver la synthèse de la journée, c'est par
ici, et notre décryptage en questions/réponses et en vidéo est .

16h57: Huit miliciens bassij tués dans les manifestations
Huit miliciens bassij tués dans les manifestations en Iran liées à la contestation des résultats de la présidentielle, a annoncé sur son site internet la chaîne de télévision publique iranienne en langue anglaise Press TV.

16h15: L'ambassadeur d'Iran au Mexique prend parti pour Mahmoud Ahmadinejad
«La minorité ne peut pas imposer leur opinion à la majorité», a déclaré Mohammad Hassan Ghadiri à CNN. «Ils vont (les opposants de Mahmoud Ahmadinejad) dans la rue, attaquent des bus, attaquent des banques, affectent la sécurité du pays», a-t-il indiqué. Il ajoute «la minorité a perdu les élections, ils doivent accpter le rôle de la majorité. S'il y a une fraude, ils doivent le prouver. Ils n'ont aucune preuves».

15h37: L'Assemblée du Conseil de l'Europe veut une enquête indépendante

Les parlementaires du Conseil de l'Europe demande que Téhéran permette une enquête indépendante sur les allégations d'irrégularités lors de la présidentielle, tandis qu'une manifestation de soutien se déroule devant le palais de l'Europe.

15h14: Le Parlement espagnol réclame la fin de la «répression» en Iran

«Le congrès des députés sollicite la mise en liberté immédiate des opposants arrêtés et demande au gouvernement iranien que cesse la répression contre la population civile, et qu'il s'abstienne de rejeter sur des pays étrangers la responsabilité de ses problèmes internes», selon la déclaration lue par le président de la chambre, José Bono.

14h58: Londres estime qu'il y a une «crise de crédibilité» entre l'Iran et son peuple
Le gouvernement iranien est confronté à une «crise de crédibilité» avec son propre peuple et non avec l'Occident, a estimé le ministre britannique des Affaires étrangères David Miliband, dénonçant la «répression lourde» des manifestations après l'élection présidentielle.

14h44: Des députés conservateurs boudent une réception de Mahmoud Ahmadinejad

Des députés conservateurs influents ont refusé l’invitation du président ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad à fêter dans ses locaux sa réélection, selon le journal réformateur Etemad Melli.

14h11: Le Hezbollah se dit «pas touché» par ce qui se passe en Iran

Le mouvement de contestation en Iran n'a pas de répercussions sur le Hezbollah libanais soutenu par Téhéran, a affirmé le numéro deux du Hezbollah chiite Naïm Kassem. Il ajoute que les protestations dans la rue iranienne étaient «orchestrées» par l'Occident, notamment par Washington et Londres. «Le Hezbollah n'a rien à voir avec les affaires intérieures de l'Iran. Nous ne prenons le parti de personne. Il s'agit d'une affaire iranienne intérieure», a-t-il indiqué.


13h55: Le G8 adoptera une position «dure et claire» concernant l'Iran

Le G8 des Affaires étrangères de Trieste (Italie) adoptera «une position particulièrement dure et claire» sur la situation en Iran, à laquelle même la Russie «apportera son soutien», a déclaré le ministre italien des Affaires étrangères Franco Frattini.

13h19: Hossein Moussavi ne cèdera pas
«Je ne me retiendrai pas d'obtenir des droits pour le peuple iranien (...) à cause d'intérêts personnels ou la peur des menaces», a-t-il déclaré.

12h32: L'ambassadeur d'Iran à Bruxelles demande aux Européens de ne pas s'ingérer

L'ambassadeur d'Iran en Belgique, Ali Asghar Khaji, proteste contre «l'attitude orientée et partiale» de l'Union européenne après l'élection présidentielle iranienne, l'appelant à «ne pas s'ingérer dans les affaires intérieures» de son pays.

12h07: La presse ultraconservatrice veut disculper les forces iraniennes de la mort de Neda

La presse ultraconservatrice tente de disculper les forces iraniennes dans le meurtre de Neda, jeune iranienne dont les images de la mort ont fait le tour de l'internet, accusant même un journaliste de la BBC d'avoir embauché un tueur à gage pour l'assassiner.

11h02: Hossein Moussavi est sous pression
Hossein Moussavi se dit sous pression pour retirer sa demande d'annulation du scrutin.


10h09: Mahmoud Ahmadinejad fait des reproches à Barack Obama
Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a demandé au président américain Barack Obama de cesser de «s'ingérer» dans les affaires de l'Iran.

9h17: Au moins 140 personnes détenues
Au moins 140 politiciens, universitaires, étudiants et journalistes iraniens sont sous les verrous depuis le début des troubles qui ont suivi la réélection contestée le 12 juin du président Mahmoud Ahmadinejad.

8h42: La répression peut faire tomber le pouvoir

«Si le peuple iranien ne peut pas revendiquer ses droits légitimes dans des manifestations pacifiques et est réprimé, la montée de la frustration pourrait éventuellement détruire les fondations de n’importe quel gouvernement, aussi fort soit-il», a déclaré le grand ayatollah dissident Hossein Ali Montazeri.

7h31: Karroubi annule la cérémonie pour les victimes
Le candidat réformateur à la présidentielle iranienne Mehdi Karroubi a annulé une cérémonie qu'il avait prévue jeudi à la mémoire des manifestants morts au cours des journées de protestation contre la réélection de Mahmoud Ahmadinejad, a indiqué le site Web de son parti. Le ministère de l'Intérieur a interdit tout type de rassemblement depuis la proclamation des résultats de la présidentielle controversée du 12 juin et, selon le site du parti Etemad Melli, il a été impossible à Medhi Karroubi de trouver un lieu pour le rassemblement auquel il avait appelé.

2h40: Les diplomates iraniens persona non grata aux Etats-Unis
Les Etats-Unis ont retiré leurs invitations adressées à des diplomates iraniens pour qu'ils assistent aux célébrations de la fête nationale américaine, le 4 juillet, indique la Maison Blanche.