Somalie : Une attaque d'islamistes shebab dans un hôtel à Mogadiscio monte à au moins treize victimes civiles

ATTENTAT Le porte-parole de la police somalienne Abdifatah Adan Hassan a indiqué à la presse que l’explosion avait été causée par un kamikaze

20 Minutes avec AFP
— 
A Mogadiscio, au moins huit civils ont trouvé la mort ce samedi, dans une attaque d'islamistes shebab.
A Mogadiscio, au moins huit civils ont trouvé la mort ce samedi, dans une attaque d'islamistes shebab. — Hassan Ali ELMI / AFP

Le nombre de personnes tuées dans une attaque des djihadistes shebab contre un hôtel de la capitale somalienne Mogadiscio est monté à 13, a déclaré ce samedi un responsable de la sécurité. « Nous recevons des informations sur cinq victimes supplémentaires dont la mort a été confirmée et le nombre total de civils tués par les terroristes revient à 13 », a déclaré Mohamed Abdikadir.

Plus tôt dans journée, un premier bilan d’au moins huit civils tués dans les affrontements entre des islamistes radicaux shebab, qui ont attaqué un hôtel de Mogadiscio dans la capitale somalienne​ vendredi soir, et les forces de sécurité tentant de les neutraliser, avait été annoncé par un responsable de la sécurité somalienne, Mohamed Abdikadir. « Les forces de sécurité ont continué à neutraliser les terroristes qui ont été cernés dans une chambre dans le bâtiment de l’hôtel, la plupart des gens ont été secourus mais au moins huit civils sont à ce stade confirmés morts ». Les djihadistes ont pris d’assaut le populaire hôtel Hayat vendredi soir dans un échange de coups de feu et d’explosions avec les forces de sécurité.

Les assaillants étaient toujours retranchés dans l’hôtel tôt ce samedi, des coups de feu sporadiques et de fortes explosions ont été entendus dans la zone. « Les forces de sécurité ont sauvé des dizaines de civils, y compris des enfants, qui étaient piégés dans le bâtiment », a ajouté Mohamed Abdikadir. Le porte-parole de la police somalienne Abdifatah Adan Hassan a indiqué à la presse que l’explosion avait été causée par un kamikaze.

Une attaque terroriste revendiquée

Des témoins ont précisé qu’une seconde explosion a eu lieu quelques minutes après la première, faisant des victimes parmi les sauveteurs, les membres des forces de sécurité et les civils qui se sont précipités vers l’hôtel après la première explosion.

Groupe islamiste lié à Al-Qaïda, les shebab, qui sont depuis 15 ans engagés dans une insurrection contre le gouvernement fédéral somalien, ont revendiqué la responsabilité de l’attaque. « Un groupe d’assaillants shebab est entré de force dans l’hôtel Hayat à Mogadiscio, les combattants procèdent à des tirs au hasard à l’intérieur de l’hôtel », a confirmé le groupe dans un bref communiqué sur un site Internet pro-shebab.

Le porte-parole des shebab, Abdiaziz Abu-Musab, a déclaré ce samedi sur leur station, Radio Andalus, que ses forces contrôlaient toujours le bâtiment et qu’elles avaient « infligé de lourdes pertes » aux forces de sécurité. Il s’agit de la plus importante attaque à Mogadiscio depuis l’élection du nouveau président somalien, Hassan Sheikh Mohamoud, en mai.