Chine : Pourquoi une femme portant un kimono a été arrêtée par la police

« ORDRE PUBLIC » Les tensions entre la Chine et le Japon sont au plus haut depuis que le pays du Soleil levant a apporté son soutien à Taïwan

20 Minutes avec agence
Un kimono, costume traditionnel japonais (illustration).
Un kimono, costume traditionnel japonais (illustration). — djedj / Pixabay

Une jeune femme chinoise a été interpellée à Suzhou, près de Shanghai (Chine), car elle portait un kimono, rapporte The Guardian ce mardi. Le simple port de cette tenue traditionnelle japonaise a suffi pour que la police locale suspecte la femme de « trouble à l’ordre public ». Cette accusation est généralement brandie par les autorités chinoises contre ceux désignés comme dissidents politiques.

Durant l’intervention, qui a été filmée par un passant, un officier a lancé plusieurs remarques contre la jeune femme : « Si vous étiez venue ici en portant un hanfu, je ne vous embêterais pas, mais vous osez porter un kimono en tant que Chinoise ! », s’est-il agacé. En réponse, elle a affirmé que ce kimono était en réalité un « cosplay » (déguisement) de l’héroïne de manga Summer Time Rendering.

De fortes tensions

Selon les informations du Guardian, cette explication n’aurait toutefois pas convaincu les officiers, puisque la jeune femme a été emmenée au poste pour y subir un interrogatoire de près de cinq heures. Son téléphone a été fouillé et son kimono confisqué. Les policiers ont ensuite essayé d’étouffer l’affaire, sans succès. La vidéo de l’intervention a été visionnée plusieurs dizaines de millions de fois.

En commentaire, certains internautes ont dénoncé l’attitude de la jeune femme, qui a été accusée d’avoir porté ce kimono pour attirer l’attention sur elle à quelques jours de l’anniversaire de la capitulation japonaise. D’autres internautes ont néanmoins trouvé ces réactions excessives. Cette arrestation semble en tout cas cristalliser les tensions qui subsistent entre la Chine et le Japon, dans un contexte de montée du nationalisme en Chine et de soutien apporté par le Japon à Taïwan.