Guerre en Ukraine : « Tous les scénarios » envisagés à la centrale de Zaporojie, la région d’Odessa bombardée pendant la nuit

RECAP' Ce mercredi 17 août, « 20 Minutes » fait le point pour vous, comme tous les soirs, sur l’avancée du conflit en Ukraine

M.D. avec AFP
Un soldat russe gardant la centrale nucléaire de Zaporijjia, le 1er mai 2022 (illustration).
Un soldat russe gardant la centrale nucléaire de Zaporijjia, le 1er mai 2022 (illustration). — /AP/SIPA
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur le conflit diplomatique russo-ukrainien devenu une guerre qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce mercredi, la région d’Odessa, en Ukraine, a été touchée par plusieurs missiles. Un centre de loisirs et plusieurs bâtiments privés ont été détruits dans les bombardements.

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en  Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

Des frappes sur la région d’Odessa. Selon le Kyiv Independant, la région du sud de l’Ukraine a subi des bombardements. Pendant la nuit, un centre de loisirs et plusieurs bâtiments privés ont été détruits, selon les forces armées ukrainiennes. Serhiy Bratchuk, porte-parole de l’administration régionale d’Odessa, a rapporté que les forces russes avaient lancé plusieurs missiles. Les frappes ont fait trois blessés. Sur Twitter, des photos et vidéos montrant les dégâts ont circulé.


La phrase du jour

« Les forces russes pillent et détruisent les infrastructures agricoles ukrainiennes, notamment les silos, les machines agricoles et les champs. Cela empêche les agriculteurs ukrainiens de semer et de planter, ce qui nuit aux futures récoltes et aggrave la crise alimentaire mondiale »

Le Département d’État américain rend la Russie responsable de la crise alimentaire qui découle de la guerre en Ukraine. Les relations entre les deux pays connaissent une période de tensions sans précédent. Ce mardi, la Russie accusait les Etats-Unis de faire traîner le conflit ukrainien, et de chercher à « déstabiliser » le monde.

Le chiffre du jour

68. C’est le nombre de millions de dollars que les Etats-Unis vont allouer au Programme alimentaire mondial (PAM) pour l’achat de céréales ukrainiennes. L’Agence américaine d’aide au développement (USAID) a précisé que cet argent servirait à financer l’achat, le transport et le stockage de 150.000 tonnes de blé ukrainien. Avant la guerre, l’Ukraine était l’un des principaux fournisseurs de céréales du PAM. Le premier navire humanitaire affrété par l’ONU pour transporter des céréales ukrainiennes a quitté mardi le sud de l’Ukraine, avec quelque 23.000 tonnes pour l’ Afrique.

La tendance du jour

Encore des inquiétudes autour de la centrale de Zaporojie. Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, souhaite une intervention de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) à la centrale. « Il est urgent d’autoriser une inspection de l’AIEA et d’obtenir le retrait de toutes les forces russes » du site, a-t-il estimé, lors d’une conférence de presse. Des frappes et affrontements, dont Kiev et Moscou s’accusent mutuellement, se multiplient autour du lieu. L’Ukraine doit se préparer à « tous les scénarios » à la centrale de Zaporojie, a averti mercredi le ministre ukrainien de l’Intérieur.