Portugal : Les pompiers peinent à éteindre un incendie dans un parc naturel

ÇA BRULE Attisées par le vent, les flammes continuent de progresser

20 Minutes avec AFP
Un pompier de la Garde nationale républicaine tente d'éteindre un incendie de forêt dans le village de Rebolo, près d'Ansiao, dans le centre du Portugal, le 14 juillet 2022.
Un pompier de la Garde nationale républicaine tente d'éteindre un incendie de forêt dans le village de Rebolo, près d'Ansiao, dans le centre du Portugal, le 14 juillet 2022. — Armando Franca/AP/SIPA

« C’était le chaos ! » : confie une habitante du village de Orjais, au pied du parc naturel de la serra da Estrela dans le centre du Portugal, où de nombreux moyens restent mobilisés mercredi pour venir à bout de ce brasier qui a commencé le 6 août. « Le feu arrivait par ici et par là », a déclaré Fatima Cardoso, qui a vécu mardi des moments d’angoisse alors que les flammes se sont approchées des maisons.

« Moi les pompiers je les aime (…) mais selon ce que je vois, il n’y a aucune coordination entre eux », regrette cette femme de 62 ans, alors que les habitants ont combattu les flammes aux côtés de pompiers débordés. Déclaré maîtrisé la semaine dernière, le feu de Serra da Estrela s’était à nouveau embrasé lundi. Attisées par le vent, les flammes continuent de progresser.

24 blessés, dont trois graves

Mercredi matin, plus de 1.200 pompiers étaient à pied d’œuvre, soutenus par 400 véhicules en attendant l’intervention des moyens aériens dans la matinée, pour tenter de « stabiliser le feu » et le « maîtriser » d’ici vendredi avant que les températures ne remontent à nouveau, a expliqué le commandant de la protection civile André Fernandes lors d’un point de presse mardi en fin de soirée.

Le feu de Serra da Estrela a fait 24 blessés, dont trois graves, tandis que 45 personnes ont dû être évacuées de manière préventive depuis lundi, selon le dernier bilan de la protection civile. Parmi les blessés légers figurent deux pompiers victimes d’un accident avec leur camion qui s’est retourné.

Une reprise de feu suspecte

Ce brasier, qui est déjà le plus important de cet été au Portugal, a fait partir en fumée quelque 24.000 hectares, dont plus de 8.000 depuis lundi, selon des données provisoires du système européen d’information sur les feux de forêt. L’odeur de brûlé est arrivée mardi à Madrid, ont rapporté les secours espagnols.

Ce feu, qui s’était déclaré le 6 août dans les environs de Covilha (centre), a détruit des espèces uniques de ce parc reconnu par l’Unesco, au cœur de la chaîne de montagnes de la Serra da Estrela culminant à environ 2.000 mètres. Les autorités portugaises, qui s’étonnent de la reprise de cet incendie lundi à trois endroits différents simultanément, ont ouvert une enquête pour en déterminer l’origine, a indiqué Duarte Costa, président de l’Autorité nationale de la protection civile.