Zimbabwe : Une épidémie de rougeole, toujours en cours, a déjà tué plus de 150 enfants

VIRUS Le gouvernement va intensifier les vaccinations pour lutter contre l’épidémie apparue début août dans le pays

20 Minutes avec AFP
Des enfants à Harare, au Zimbabwe, le 3 août 2022 (illustration).
Des enfants à Harare, au Zimbabwe, le 3 août 2022 (illustration). — Tsvangirayi Mukwazhi/AP/SIPA

La rougeole frappe tragiquement le Zimbabwe. Une épidémie a tué au moins 157 enfants, avec plus de 2.000 infections signalées dans le pays, a déclaré le gouvernement mardi. Le ministère de la Santé a imputé ces cas à des rassemblements religieux.

Les infections se multiplient rapidement dans ce pays d’Afrique australe depuis l’apparition du premier, début août, les décès signalés ayant presque doublé en moins d’une semaine. « Au 15 août, les chiffres cumulés dans le pays s’élevaient à 2.056 cas et 157 décès », a précisé la ministre de l’Information Monica Mutsvangwa.

De l’argent du fonds national pour les catastrophes

Pour lutter contre cette épidémie, le gouvernement va intensifier les vaccinations. Il compte en outre puiser dans le fonds national pour les catastrophes « pour faire face à l’urgence ». L’exécutif va également demander aux chefs traditionnels et religieux leur soutien pour inciter les populations à se faire vacciner.

Le virus de la rougeole s’attaque principalement aux enfants. Parmi les complications les plus graves figurent la cécité, la diarrhée et les infections respiratoires graves. Ses symptômes sont une éruption cutanée rouge qui apparaît d’abord sur le visage et s’étend au reste du corps. Autrefois très courante, elle peut désormais être évitée grâce à un vaccin. En avril, l’Organisation mondiale de la santé a indiqué que l’Afrique était confrontée à une hausse de maladies évitables par la vaccination. Elle est particulièrement touchée par la rougeole, avec un bond de 400 % au premier trimestre 2022 par rapport à la même période de 2021, en raison du retard dans la vaccination des enfants.