Guerre en Ukraine : Macron au téléphone avec Zelensky et explosions en Crimée

RECAP' Ce mardi 16 août, « 20 Minutes » fait le point pour vous, comme tous les soirs, sur l’avancée du conflit en Ukraine

M.D. avec AFP
— 
Emmanuel Macron au téléphone. (illustration)
Emmanuel Macron au téléphone. (illustration) — JOHN THYS / POOL / AFP
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur le conflit diplomatique russo-ukrainien devenu une guerre qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce mardi, Emmanuel Macron et son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky ont échangé au sujet de la centrale nucléaire de Zaporojie, au téléphone. Le président français appelle au retrait des forces russes qui occupent la centrale.

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en  Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

Pendant « une heure vingt », Macron et Zelensky ont échangé au téléphone ce matin. Les deux dirigeants ont discuté de la situation à la centrale nucléaire de Zaporojie. Sous contrôle russe dans le sud de l’Ukraine, la plus grande centrale d’Europe a été la cible de plusieurs bombardements, dont Kiev et Moscou s’accusent mutuellement. Emmanuel Macron a profité de cet échange pour souligner « sa préoccupation quant à la menace que font peser la présence, les actions des forces armées russes et le contexte de guerre sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires ukrainiennes ». Il appelle au retrait des forces russes de la centrale.

La phrase du jour

« La situation en Ukraine montre que les Etats-Unis cherchent à faire traîner ce conflit. Et ils agissent de la même manière en cultivant la possibilité d’un conflit en Asie, en Afrique, en Amérique latine. »

Vladimir Poutine a prononcé ces mots ce mardi au cours d’une adresse à la Conférence internationale sur la sécurité à Moscou. Il accuse les Etats-Unis de faire traîner le conflit ukrainien, et de chercher à « déstabiliser » le monde. La Russie avait déjà dénoncé à de multiples reprises les livraisons d’armes américaines au régime ukrainien ces derniers mois. Les relations entre les Etats-Unis et la Russie connaissent une période de tensions sans précédent.

Le chiffre du jour

50.000 roubles. C’est le montant de l’amende à laquelle a été condamné ce mardi Iouri Chevtchouk, monstre sacré du rock russe. Un tribunal d’Oufa (centre de la Russie) a reconnu le chanteur coupable d'« action publique destinée à discréditer le recours aux forces armées russes » pour avoir dénoncé l’offensive contre l’Ukraine lors d’un concert. Il y a un mois, il a martelé devant son public que « la patrie, ce n’est pas être le lèche-cul en permanence du président ». L’artiste devra payer l’équivalent de 800 euros d’amende.

La tendance du jour

La situation se corse en Crimée. Des munitions ont explosé dans un dépôt militaire situé près de Djankoï, dans le nord de cette péninsule annexée par la Russie. Deux personnes ont été blessées et un village voisin a été évacué. « Une ligne de haute tension, une centrale électrique, une voie ferroviaire, ainsi que plusieurs maisons ont également été endommagées », a détaillé l’armée russe. Cette dernière soutient que les explosions sont le fait d’un « acte de sabotage ». Une explosion de munitions, dans l’ouest de la péninsule, avait déjà fait un mort et plusieurs blessés la semaine dernière.