Chine : En pleine vague de chaleur, une partie du pays rationne l’électricité pour les professionnels

RESTRICTIONS Dans le Sichuan, qui dépend à 80 % des barrages hydrauliques pour produire son électricité, 19 villes ont ordonné aux usines et entreprises de suspendre leur activité

20 Minutes avec AFP
— 
Un pylône électrique en Chine (illustration).
Un pylône électrique en Chine (illustration). — CFOTO/Sipa USA/SIPA

Les entreprises chinoises doivent se serrer la ceinture énergétique. Le pays rationne en effet l’électricité pour les professionnels dans le Sud-Ouest, en raison des fortes chaleurs qui tirent sur la demande, au moment où les installations hydroélectriques sont affectées par la faiblesse des cours d’eau.

Dans le Sichuan, les températures dépassent régulièrement les 40 °C ces derniers jours, ce qui entraîne un recours quasi systématique à la climatisation pour rafraîchir les quelque 84 millions d’habitants. Pour produire son électricité, la province dépend à 80 % des barrages hydrauliques, mais les cours d’eau de la région sont asséchés, selon le ministère chinois des Ressources en eau.

Les particuliers ne sont pas concernés

Pour économiser l’électricité, 19 villes du Sichuan ont donc ordonné aux usines et entreprises de suspendre leur activité, d’après un avis publié dimanche et relayé par les médias officiels. En vigueur jusqu’à samedi, la mesure ne concerne toutefois pas les particuliers. Certaines entreprises peuvent néanmoins fonctionner à capacité limitée pour des besoins particuliers. Par ailleurs, dans l’Est, les provinces côtières du Zhejiang et du Jiangsu, ainsi que l’Anhui ont également imposé un rationnement de l’électricité pour les professionnels.

Le Sichuan est une région clé en Chine pour la fabrication de lithium, un métal présent dans les batteries électriques. Une usine exploitée par le géant taïwanais de l’électronique Foxconn, principal fournisseur de l’américain Apple, a notamment suspendu sa production. Conséquence des restrictions : la production de lithium devrait être réduite d’au moins 1.200 tonnes, ce qui fait bondir les cours de ce minerai, souligne l’analyste Susan Zou, du cabinet spécialisé Rystad Energy.

Le dérèglement climatique pointé du doigt

Lundi, la Chine a de nouveau émis plusieurs alertes rouges en raison de températures caniculaires dans plusieurs régions. Les vagues de chaleur en plein été ne sont pas inhabituelles en Chine, en particulier dans l’Ouest aride et le Sud. Mais elles semblent devenir plus fortes ces dernières années avec le dérèglement climatique, selon les scientifiques.