Face à la prolifération des pythons birmans en Floride, un concours est organisé pour en venir à bout

CHASSE La personne qui tue le plus de pythons en dix jours, dans une zone délimitée, reçoit une récompense de 2.500 dollars

20 Minutes avec agence
Une chasse au python birman dans les Everglades en Floride.
Une chasse au python birman dans les Everglades en Floride. — Joe Raedle afp.com

Le « Florida Python Challenge » est officiellement ouvert depuis le 5 août 2022, dans les Everglades en Floride (États-Unis). Il s’agit d’un événement voué à réguler le nombre de pythons birmans dans le secteur. Car ils seraient des milliers à vivre dans les Everglades. Ce serpent qui peut atteindre trois mètres peut dévorer des oiseaux, des chèvres, des cervidés, des coyotes et même des panthères, rapporte Ouest-France.

Son seul prédateur étant l’homme, lui seul peut réguler la population de cette espèce invasive. La personne qui tue le plus de pythons en dix jours, dans une zone délimitée, reçoit une récompense de 2.500 dollars, soit un peu plus de 2.400 euros.

850 inscrits

Professionnels et amateurs se pressent pour ce concours. Ils sont 850 inscrits pour cette nouvelle édition. Mais la Florida Fish and Wildlife Conservation Commission, l’agence gouvernementale chargée de la protection de la faune et de la flore a tout de même mis en place un « entraînement en ligne ». Celui-ci se présente sous la forme d’un questionnaire à choix multiples.

Ainsi, plusieurs questions sont posées comme « Comment reconnaître un python birman ​ ? » ; « chaussures fermées ou maillot de bain ​ ? », ou encore « Les armes à feu sont-elles autorisées pour tuer les pythons ? ».

Tuer « humainement » un serpent

Pour la question « Comment doit-on tuer l’animal humainement ​ ? », un support est ajouté, composé de schémas et vidéos. Il explique qu’il est préférable d’être deux et que le corps du serpent doit être immobilisé avec une fourche à deux dents. Une personne doit bloquer la queue et l’autre la base du cou du serpent, étourdir l’animal en lui frappant la tête puis lui « détruire le cerveau en le « piquant », ce qui empêche le python de reprendre conscience », selon le règlement.

Un schéma explique qu’un tournevis peut être utilisé mais qu’un pistolet à air comprimé est plus approprié.