Etats-Unis : Le procureur contre Donald Trump est-il l'avocat de Jeffrey Epstein ? Prudence

FAKE OFF Bruce Reinhart a été l’avocat de certains employés de Jeffrey Epstein, mais pas de l’homme d’affaires

Pigiste Actu
— 
Des partisans de Donald Trump s'oppose à la perquisition chez l'ancien président
Des partisans de Donald Trump s'oppose à la perquisition chez l'ancien président — Gary I Rothstein/UPI/Shutterstoc/SIPA
  • D’après Fox News, le juge qui a lancé la perquisition de la résidence de Trump a été l’avocat de Jeffrey Epstein, l’homme d’affaires accusé d’agressions sexuelles sur mineures.
  • Sauf qu’il n’a pas défendu celui qui s’est suicidé en prison, mais certains de ses employés, selon Politico.
  • Depuis 2018, l’ancien avocat de la défense est devenu procureur fédéral. C’est bien lui qui a signé le mandat pour fouiller la résidence de Trump.

L’affaire n’a aucun précédent aux Etats-Unis. Lundi, des perquisitions ont été menées dans la résidence de l'ancien président Donald Trump, à Mar-a-Lago, en Floride. Ordonnées par le FBI, ces recherches viseraient à vérifier la nature (des nombreux) documents emportés par l’ancien locataire de la Maison-Blanche lors de son départ. Pour rappel, une loi sur les documents présidentiels oblige le président sortant à remettre ces documents officiels aux Archives nationales.

Toutefois, cette hypothèse a surtout été dévoilée par le fils de Donald Trump, Eric. Mais le FBI n’a pas officiellement annoncé la nature de cette perquisition. Elle pourrait également être en rapport avec la responsabilité de l’ancien président lors de l'assaut du Capitole en janvier 2021 ou pourrait concerner les affaires de fraude financière qui touchent la Trump Organization.


Mais qui a vraiment obligé cette perquisition ? D'après la chaîne d'informations américaine Fox News, le juge qui a signé le mandat du FBI pour effectuer les perquisitions chez Donald Trump serait l’avocat qui a défendu l’ancien homme d’affaires accusé d’agressions sexuelles sur mineures, Jeffrey Epstein. Mais cette information est partiellement fausse. 20 Minutes vous explique pourquoi.

FAKE OFF

Qui est ce fameux avocat/juge qui serait à la fois lié à l’affaire Epstein et à la perquisition du domicile de Trump ? Le nom du juge d’instruction - Bruce Reinhart - a notamment été dévoilé par l’avocate de Donald Trump Christina Bobb. S’il a bien été avocat pendant l’affaire Epstein, il est désormais magistrat de Floride et ce depuis 2018.

Ce mardi, le média Politico est revenu sur le CV de celui qui a autorisé ce que Donald Trump a décrit comme une « persécution politique ». Nos confrères expliquent qu’en réalité Bruce Reinhart n’a pas défendu individuellement Jeffrey Epstein, au moment du procès, mais a bien représenté des employés du milliardaire décédé. D'après une enquête du média Miami Herald publiée en 2018, l’avocat a notamment défendu celle considérée comme « sa planificatrice » Sarah Kellen, ainsi que la pilote Nadia Marcinkova. Toutes deux sont accusées d’avoir attiré des jeunes filles auprès de l’homme d’affaires accusé d’agressions sexuelles, contre une rémunération.

Un homme, plusieurs postes

Toutefois, la présence de Bruce Reinhart a déjà posé problème dans l’affaire Epstein, car jusqu’en 2008, ce dernier occupait le poste de procureur fédéral, avant de devenir avocat de la défense. Dans son enquête, le Miami Herald révélait qu’en 2011, l’avocat avait été accusé d’avoir enfreint les politiques du ministère de la Justice en représentant les employés d’Esptein, alors qu’il aurait pu détenir des informations confidentielles en tant qu’ancien procureur. Mais à l’époque, ce dernier niait les faits et déclarait ne pas avoir participé à l’affaire pénale de l’ancien milliardaire en tant que procureur.

Après la perquisition chez Donald Trump, aucun mandat n’a été rendu public et le FBI reste silencieux sur les objectifs de ce mandat. Toutefois des experts assurent auprès de l’AFP qu’une telle perquisition devait forcément avoir l’aval du ministre de la Justice Merrick Garland et du directeur du FBI Christopher Wray, et ne pouvait donc pas être la décision d’un seul homme.