Meurtre d’Ahmaud Arbery : Le tireur et son père condamnés une seconde fois à la perpétuité

ETATS-UNIS Travis et Gregory McMichael ont été condamnés pour «crime haineux», cette fois, devant la justice fédérale

P.B. avec AFP
— 
Travis McMichael, William Bryan et Greg Michael ont été condamné à la prison à vie pour le meurtre d'Ahmaud Arbery.
Travis McMichael, William Bryan et Greg Michael ont été condamné à la prison à vie pour le meurtre d'Ahmaud Arbery. — Sipa

Différents jurys, mêmes peines. Déjà condamnés à la perpétuité par la justice de Géorgie pour avoir pourchassé et tué il y a deux ans le jeune joggeur noir Ahmaud Arbery, Travis McMichael et son père Gregory ont écopé d’une nouvelle peine de prison à vie, lundi, cette fois devant un jury fédéral. Le père et le fils avaient été reconnus coupables de « crime haineux », tout comme leur voisin William Bryan, qui avait participé à la traque du joggeur. Ce dernier a, lui, été condamné à 35 ans de prison.

« On n’a pas tiré sur mon fils une fois, deux fois, mais trois fois. Votre honneur, je ressens chaque balle tirée chaque jour », avait déclaré la mère d’Ahmaud Arbery, Wanda Cooper-Jones, avant l’annonce de la sentence.

« Crime motivé par la haine »

Durant le procès, l’accusation a notamment listé les insultes racistes particulièrement violentes proférées par les trois hommes par le passé, dans le but de rendre compte de l’état d’esprit des accusés lorsqu’ils se sont lancés à la poursuite d’Ahmaud Arbery. Selon la procureure, le fils McMichael avait par exemple qualifié les Afro-Américains de « criminels », de « singes », « de sauvages et de sous-hommes ».

Ahmaud Arbery « a été lynché pour avoir fait un jogging tout en étant noir », a déclaré mardi à la presse l’avocat de la famille, Ben Crump, qui avait également défendu les proches de George Floyd, un Afro-Américain mort asphyxié sous le genou d’un policier blanc.

« Je crois qu’il s’agit de la première condamnation fédérale d’un crime motivé par la haine dans l’Etat de Géorgie », a-t-il ajouté. Le « crime motivé par la haine » désigne aux Etats-Unis un acte dirigé contre une personne ciblée en raison de certaines caractéristiques de son identité.