Tensions à Taïwan : L’armée chinoise franchit la « ligne médiane » du détroit, une « escalade importante »

RECAP' « 20 Minutes » fait le point sur la crise ravivée par la venue de Nancy Pelosi

20 Minutes avec AFP
— 
Selon Taipei, des navires chinois ont franchi la «ligne médiane» du détroit de Taïwan le 5 août 2022.
Selon Taipei, des navires chinois ont franchi la «ligne médiane» du détroit de Taïwan le 5 août 2022. — AFP

Vous avez raté les derniers développements à Taïwan ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point quotidiennement jusqu’à ce que les tensions qui suivent la visite de Nancy Pelosi retombent. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous. :

L’info du jour

Selon Taipei, un total de 68 avions et 13 navires de guerre chinois avaient franchi depuis le début de la journée la « ligne médiane » du détroit de Taïwan, qui sépare l’île du continent. Frontière officieuse entre Taïwan et la Chine continentale, la ligne médiane était jadis tacitement respectée par les deux armées et il était rare que des avions ou navires militaires chinois la franchissent. Mais les incursions chinoises se sont multipliées depuis que Pékin a déclaré, en 2020, que cette frontière non-officielle n’existait plus.

La phrase du jour

Nous ne nous attendions pas à ce que notre voisin malveillant fasse étalage de sa puissance à notre porte, et mette arbitrairement en péril les voies navigables les plus fréquentées du monde par ses exercices militaires »

Le Premier ministre taïwanais, Su Tseng-chang, a haussé le ton, vendredi. De son côté, Washington a appelé Pékin à « réduire les tensions en cessant leurs exercices militaires ». En théorie, ces derniers sont censés se terminer dimanche à la mi-journée.

La polémique du jour

La sortie de Jean-Luc Mélenchon sur la « provocation » des États-Unis à Taïwan a suscité une série de critiques à gauche, ouvrant une brèche au sein de la Nouvelle union populaire née à l’occasion des élections législatives. Le leader de La France insoumise affirmait par ailleurs qu’il « n’y a qu’une seule Chine » et que « Taïwan est une composante à part entière de la Chine », ce qui lui a valu d’être remercié par l’ambassade de Chine en France. Vendredi, sur BFMTV, Julien Bayou, secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts (EELV), parti allié de LFI au sein de la Nupes, a dénoncé « une vision assez datée » et « un vrai cynisme en matière de géopolitique » de la part de Jean-Luc Mélenchon.

La tendance du jour

Les relations entre Pékin et Washington se dégradent. Pékin va « suspendre les négociations sino-américaines sur le changement climatique » et annuler un entretien entre les dirigeants militaires ainsi que deux réunions sur la sécurité, a déclaré le ministère chinois des Affaires étrangères quelques jours après la visite de la cheffe des députés américains, Nancy Pelosi, à Taïwan. Il a reproché à cette dernière d’avoir traité avec « mépris » l’opposition de la Chine à sa visite. La suspension du dialogue sur le changement climatique est « foncièrement irresponsable », a réagi le porte-parole de l’exécutif américain pour les affaires de sécurité nationale, John Kirby. « La Chine ne punit pas seulement les Etats-Unis, elle punit le monde entier », a-t-il ajouté.