Taïwan : Après la visite de Nancy Pelosi, « ceux qui offensent la Chine seront punis », prévient Pékin

DIPLOMATIE L’arrivée de la haute représentante américaine sur l’île a déclenché la colère de la Chine

M.d.F.
— 
Des partisans pro-Chine marchent sur une photo de la présidente de la Chambre des États-Unis, Nancy Pelosi, lors d'une manifestation devant le consulat général des États-Unis à Hong Kong, le mercredi 3 août 2022.
Des partisans pro-Chine marchent sur une photo de la présidente de la Chambre des États-Unis, Nancy Pelosi, lors d'une manifestation devant le consulat général des États-Unis à Hong Kong, le mercredi 3 août 2022. — Kin Cheung/AP/SIPA

La présidente de la Chambre des représentants américaine Nancy Pelosi est en visite ce mercredi à Taïwan, amplifiant un peu plus les tensions entre la Chine et les Etats-Unis. Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a prévenu dans la matinée que « ceux qui offensent la Chine devront être punis, de façon inéluctable ».

« C’est une farce pure et simple. Sous couvert de "démocratie", les États-Unis violent la souveraineté de la Chine », a également déclaré le ministre, en marge d’une réunion de l’Asean (Association des nations de l’Asie du Sud-Est) à Phnom Penh.

En réaction à cette visite, Pékin a annoncé une série d’exercices militaires dans les environs de l’île et réalisé une brève incursion aérienne. La Chine a également annoncé mercredi suspendre l’importation de certains fruits et poissons de Taïwan, ainsi que l’exportation de sable vers l’île.