Dans un référendum test, le Kansas maintient la garantie constitutionnelle du droit à l'avortement

ETATS-UNIS C'était le premier vote majeur depuis la décision de la Cour suprême

20 Minutes avec AFP
— 
Des supporteurs du droit à l'avortement réagissent à la défaite du référendum qui voulait retirer le droit à l'IVG de la constitution du Kansas, le 2 août 2022.
Des supporteurs du droit à l'avortement réagissent à la défaite du référendum qui voulait retirer le droit à l'IVG de la constitution du Kansas, le 2 août 2022. — AFP

C'est une victoire importante pour les défenseurs du droit à l'interruption volontaire de grossesse. Les électeurs du Kansas, un Etat conservateur du Midwest américain, se sont prononcés mardi pour le maintien de la garantie constitutionnelle sur l'avortement, lors du premier scrutin majeur sur l'avortement depuis que la Cour suprême des Etats-Unis a annulé le droit fédéral à l'IVG.

Les électeurs de cet Etat conservateur ont rejeté un amendement qui aurait supprimé le texte garantissant le droit à l'avortement dans la Constitution de l'État et aurait pu ouvrir la voie à une réglementation plus stricte ou à une interdiction. Sur 90% des voix dépouillées, le non devançait le oui par environ 60% contre 40%.

Test politique

Ce scrutin était vu comme un test politique au niveau national, de nombreux Etats conservateurs ayant déjà interdit ou comptant interdire rapidement tout droit à l'IVG. Même si les partisans du "non" ont remporté une claire victoire au Kansas, ils observent avec anxiété les Etats voisins du Missouri et de l'Oklahoma, qui ont imposé des interdictions quasi totales. Le Missouri n'admet ainsi pas d'exceptions en cas de viol ou d'inceste.

D'autres Etats, dont la Californie et le Kentucky, doivent voter sur la question en novembre, en même temps que les élections de mi-mandat au Congrès au cours desquelles républicains et démocrates espèrent mobiliser leurs partisans autour de l'avortement.

Le résultat au Kansas signifie que l'avortement restera autorisé jusqu'à 22 semaines de grossesse. L'autorisation parentale est requise pour les mineures. Le vote, qui coïncidait avec les primaires du Kansas, représentait la première occasion pour des électeurs américains d'exprimer leur point de vue sur l'avortement depuis que la Cour suprême a annulé son arrêt historique de 1973, Roe v. Wade.