Attaques de macaques au Japon : Un des singes a été capturé et tué à Yamaguchi

ANIMAUX « Même après cette capture, de nouvelles attaques ont été signalées », a indiqué un responsable local

20 Minutes avec agences
À Yamaguchi (Japon), les macaques errants n'ont peur de rien ni personne.
À Yamaguchi (Japon), les macaques errants n'ont peur de rien ni personne. — /AP/SIPA

Les autorités locales combattent depuis plusieurs semaines des macaques errants qui attaquent les passants à Yamaguchi, dans l’ouest du Japon. Les primates ont déjà fait au moins 49 blessés depuis début juillet.

Ce mercredi, les autorités ont annoncé avoir capturé et tué l’un des singes fauteurs de troubles. L’animal, un mâle d’environ 4 ans et grand de 50 cm, a été attrapé à l’aide d’une fléchette tranquillisante par un tireur spécialisé alors qu’il déambulait dans la cour d’une école secondaire de la ville.


Les habitants sortent « armés »

Il a été tué après avoir été identifié comme étant l’auteur d’une des attaques, a précisé un responsable du bureau local de l’agriculture. Sa mort ne garantit évidemment pas la fin du problème, car plusieurs singes agressifs courent toujours. « Les témoins décrivent des singes de différentes tailles, explique le responsable. Même après cette capture, de nouvelles attaques nous ont été signalées. »

Depuis début juillet, ces attaques (griffures et morsures légères) font les gros titres de la presse nippone. Les macaques sont très répandus au Japon, et posent parfois problème, mais ce type de comportement agressif est rare. Des habitants de Yamaguchi ont confié aux médias locaux qu’ils ne sortaient plus sans emporter des parapluies et des cisailles pour se protéger des singes.