Etats-Unis : Cinq morsures de requins en deux semaines, la faute à de jeunes spécimens maladroits ?

CONFUSION Deux sauveteurs, deux surfeurs et deux baigneurs ont été mordus depuis le 30 juin dernier

20 Minutes avec agence
Des requins-taureaux (illustration).
Des requins-taureaux (illustration). — CATERS/SIPA

Les requins de l’Etat de New York sont-ils devenus fous ? A Long Island (Etats-Unis), cinq personnes ont été blessées aux poignets, aux chevilles ou aux tibias après avoir été mordues par des requins, rapporte la NPR relayée par Slate.

En un mois, depuis le 30 juin dernier, c’est même six victimes qui ont été recensées dans le secteur. Les morsures sont sans gravité mais leur fréquence a refroidi les baigneurs et autres adeptes des sports nautiques. Comme à chaque fois dans pareille situation, les scientifiques rappellent que les requins mangeurs d’hommes n’existent pas.

Des jeunes requins immatures en cause ?

Ces « attaques » ne seraient que le fruit d’une confusion par les requins entre les pieds des humains et des poissons. Les animaux en cause sont probablement des requins taureaux, présents en nombre dans cette zone de l’Atlantique Nord. En 2020, l’espèce a été classée comme protégée par l’Etat de New York, ce qui leur a permis de proliférer.

En 2016, des scientifiques ont identifié que ces requins possédaient une zone de reproduction vers South Bay, au sud de Long Island. Les attaques d’humains seraient potentiellement le fait de jeunes requins taureaux immatures, qui mordraient accidentellement des baigneurs en tentant d’attraper des poissons.