Sécheresse en Italie : La production d’huile d’olive, de riz et de sauce tomate menacée

MAUVAISE NOUVELLE Les prix du riz et des tomates italiennes, qui avaient déjà doublé depuis 2019, pourraient à nouveau augmenter de 50%

avec agence
En Italie, la production d'huile d'olive est actuellement menacée par la sécheresse (illustration).
En Italie, la production d'huile d'olive est actuellement menacée par la sécheresse (illustration). — Pixabay

Une sécheresse d’ampleur historique touche le nord de l’Italie depuis plusieurs jours. Cinq régions ont été déclarées en état d’urgence par le gouvernement au début du mois de juillet. Cette sécheresse est la pire que le pays ait connue en l'espace de soixante-dix ans. Elle pourrait avoir de lourdes conséquences sur la production de riz, de tomates et d’huile d’olive, rapporte Slate.

« Plus de 30 % de la production agricole et la moitié des exploitations de la vallée du Pô » seraient menacées, expliquent les porte-paroles de Coldiretti, le plus grand syndicat agricole du pays, dans les colonnes du Guardian. La vallée du Pô est « la patrie du riz Arborio utilisé pour le risotto », ajoutent-ils. Le prix de ce produit, comme des tomates issues de cette région, pourrait augmenter de plus de 50 % selon certains importateurs. Il avait déjà plus que doublé depuis 2019.

Bientôt les abricots, les pêches, les poires ?

La production d’huile d’olive pourrait quant à elle « être inférieure de 20 à 30 % à celle de l’année dernière », selon Kyle Holland, analyste au groupe d’études de marché Mintec. « La baisse de la production et, par conséquent, l’offre limitée d’huile d’olive, sont susceptibles de provoquer une augmentation des prix dans les mois à venir », a-t-il précisé. Les tarifs avaient déjà augmenté de 28 % sur ces deux dernières années.

Cette augmentation serait par ailleurs généralisée car d’autres pays producteurs, comme l’Espagne, sont également touchés par la sécheresse. La production d’autres produits, comme les abricots, les pêches et les poires, pourrait également être prochainement impactée. Pour rappel, l’actuelle pénurie de moutarde est également liée aux conditions climatiques. Elle résulte des mauvaises récoltes liées à la sécheresse au Canada.