Guerre en Ukraine : La Corée du Nord reconnaît comme des Etats les régions séparatistes de Donetsk et Lougansk

DIPLOMATIE Après la Russie et la Syrie, la Corée du Nord est le troisième pays à reconnaître les autoproclamées République populaire de Donetsk et République populaire de Lougansk

20 Minutes avec AFP
Cette photo publiée par l'ambassade de la République populaire autoproclamée de Donetsk le 13 juillet 2022, montre l'ambassadrice de Donestk en Russie, Olga Makeyeva, recevant à Moscou la lettre de reconnaissance de l'ambassadeur de la Corée du Nord en Russie, Sin Hong Chol.
Cette photo publiée par l'ambassade de la République populaire autoproclamée de Donetsk le 13 juillet 2022, montre l'ambassadrice de Donestk en Russie, Olga Makeyeva, recevant à Moscou la lettre de reconnaissance de l'ambassadeur de la Corée du Nord en Russie, Sin Hong Chol. — AFP

Pyongyang se range du côté de Moscou. La Corée du Nord a officiellement reconnu les deux régions séparatistes prorusses de l’est de l'Ukraine comme étant des pays indépendants, a rapporté ce jeudi matin un média d’Etat nord-coréen.

Cette reconnaissance intervient après l’envoi mercredi par le gouvernement de Pyongyang de courriers adressés aux autoproclamées République populaire de Donetsk et République populaire de Lougansk, a précisé l’agence de presse officielle KCNA. Dans ces missives, le régime nord-coréen dit avoir « décidé de reconnaître l’indépendance » de ces deux régions et « a exprimé la volonté de développer les relations étatiques avec des pays dans l’idée d’indépendance, de paix et d’amitié ».

Le Kremlin accusé d’être derrière les séparatistes

La Corée du Nord est le troisième pays, avec la Russie et son alliée la Syrie, à reconnaître ces deux territoires comme étant des Etats indépendants. Le Kremlin a d’ailleurs justifié son offensive militaire contre l’Ukraine lancée le 24 février par la nécessité de défendre ces entités séparatistes. En outre, Moscou est largement considéré, malgré ses dénégations, comme l’instigateur de ces mouvements séparatistes en 2014, dans la foulée de son annexion de la péninsule ukrainienne de Crimée.

Les deux territoires séparatistes avaient affirmé mercredi avoir été reconnus en tant qu’Etats par la Corée du Nord, qui n’avait pas fait d’annonce immédiatement. Les représentations diplomatiques des séparatistes de Donetsk et de Lougansk à Moscou avaient chacune diffusé sur Telegram une photo de leurs représentants respectifs, recevant ce qui était présenté comme une lettre de reconnaissance des mains de l’ambassadeur nord-coréen Sin Hong Chol.

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a pour sa part dénoncé mercredi la décision de la Corée du Nord de reconnaître ces territoires qualifiés par Kiev de « temporairement occupés par la Russie ». « En conséquence (…), l’Ukraine annonce qu’elle coupe toutes les relations avec la République démocratique populaire de Corée », nom officiel du Nord de la péninsule, a précisé le ministère.