Guerre en Ukraine : Nouvelles discussions prévues autour des céréales la semaine prochaine

LIVE Retrouvez les informations du mercredi 13 juillet 2022 sur le conflit

X.M et M.d.F
— 
Un agriculteur ukrainien dans la région de Kiev, le 30 juin 2022.
Un agriculteur ukrainien dans la région de Kiev, le 30 juin 2022. — Kunihiko Miura/AP/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Une réunion entre Russes et Ukrainiens en présence de représentants de l’ONU doit s’ouvrir ce mercredi en Turquie sur la difficile question des exportations des céréales via la mer Noire. La Russie a confirmé cette rencontre, tout en soulignant qu’elle voulait notamment se garder « la possibilité de contrôler et de fouiller les navires pour éviter la contrebande d’armes ».
  • Le Kremlin a annoncé mardi un entretien bilatéral entre Vladimir Poutine et Recep Tayyip Erdogan, alors que la Turquie se pose en médiateur entre Kiev et Moscou, en marge d’un sommet sur la Syrie le 19 juillet à Téhéran avec leur homologue iranien Ebrahim Raïssi.
  • Sur le terrain, l’armée ukrainienne a affirmé avoir bombardé dans la nuit de lundi à mardi les forces ennemies dans la région méridionale occupée de Kherson, tandis que des missiles russes se sont abattus en nombre sur Mykolaïv, plus à l’ouest.

A VOIR

A LIRE AUSSI

 

C'est la fin de ce live. Merci de l'avoir suivis avec nous. Retrouvez toutes les informations sur la guerre en Ukraine sur notre site.
20h14 : Nouvelles discussions autour des céréales prévues la semaine prochaine

La Russie et l’Ukraine ont fait suffisamment de progrès en vue de régler leur différend sur le blocage des exportations de céréales à partir des ports ukrainiens pour avoir de nouvelles discussions sur le sujet « la semaine prochaine », a annoncé mercredi la Turquie.

« Il a été convenu que les délégations de la Russie et de l’Ukraine se rencontreraient de nouveau en Turquie la semaine prochaine », a déclaré dans un communiqué le ministre turc de la Défense Hulusi Akar après une première session sur le sujet mercredi à Istanbul entre ces deux délégations depuis leur précédente rencontre en mars.

19h17 : Une quarantaine de pays réclament à la Russie d’arrêter la guerre en Ukraine

Etats-Unis, membres de l’Union européenne, Royaume-Uni ou des Etats asiatiques… Ils sont une quarantaine d’Etats à réclamer à Moscou d’arrêter « immédiatement ses opérations militaires en Ukraine ».

« La Russie doit être tenue responsable de ses actions. A cet égard, nous considérons que les violations du droit international commises par la Russie engagent sa responsabilité internationale », indique la déclaration. « Les pertes et dommages subis par l’Ukraine (…) requièrent une réparation complète et urgente par la Russie », ajoute le texte.

18h45 : A cause de la guerre, les recettes des cosmétiques vont être modifiées

L’État, qui avait autorisé fin avril les industriels à modifier de manière temporaire la composition de certains produits alimentaires pour remplacer l’huile de tournesol frappée par des pénuries après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, en fait de même pour les produits cosmétiques.

Les modifications de recettes ne pourront se faire que si elles ne mettent pas en danger la sécurité des consommateurs et en cas de difficultés avérées d’approvisionnement.

18h30 : La Hongrie en « état d’urgence » face à la crise énergétique

Face à la flambée des prix et aux « incertitudes » pesant sur l’approvisionnement l’hiver prochain, une série de mesures vont entrer en vigueur début août, a affirmé Gergely Gulyas, le chef de cabinet du Premier ministre Viktor Orban.

Parmi les points les plus notables, le gouvernement « a décidé d’augmenter fortement la production nationale de lignite », un type de charbon fabriqué et consommé essentiellement localement. Parallèlement, la grande centrale thermique de Matra, située dans les massifs montagneux du nord du pays, « doit être relancée immédiatement ».

Autre mesure, les particuliers « consommant davantage de gaz et d’électricité que la moyenne devront modérer leur consommation ou payer le surplus au prix du marché ».

18h01 : La France vote pour l’adhésion de la Suède et de la Finlande à l’Otan

Un projet de loi de ratification pour permettre l’accession de la Suède et de la Finlande à l’Otan a été présenté ce mercredi en Conseil des ministres et inscrit à l’ordre du jour du Sénat le jeudi 21 juillet, avant d’aller à l’Assemblée nationale.

 

17h30 : L’opposant Ilia Iachine effectivement placé en détention provisoire

Un des derniers détracteurs connus du Kremlin à se trouver encore en Russie, restera en prison jusqu'au 12 septembre au moins.

17h20 : Washington accuse Moscou de déplacer de force des Ukrainiens vers la Russie

Le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken a assuré que 1,6 million d'Ukrainiens avaient été déplacés de force vers la Russie, dénonçant une opération délibérée pour dépeupler une partie de l'Ukraine. Parmi eux figurent 260.000 enfants, dont certains ont été séparés de leurs parents et placés dans des orphelinats pour être adoptés, a-t-il ajouté.

«Ce transfert et ce déplacement illégal de personnes protégées est une violation grave de la 4e Convention de Genève sur la protection des civils et c'est un crime de guerre», a-t-il dit dans un communiqué.

17h01 : Le Kremlin renfloue les caisses de sa principale compagnie aérienne

Aeroflot a indiqué dans un communiqué que l’Etat russe avait acquis plus d’1,5 milliard de nouvelles actions du groupe.

16h45 : L’UE décrète que la Lituanie ne doit pas empêcher le transit par rail entre l’enclave de Kaliningrad et le reste de la Russie

La Lituanie est accusée par Moscou de bloquer des marchandises russes. Bruxelles a précisé les règles applicables par les Etats membres dans le cadre des sanctions liées à la guerre en Ukraine. Les orientations européennes « confirment que le transit routier par des opérateurs russes de marchandises sous sanctions n’est pas autorisé par les mesures de l’UE », hors matériel militaire, tout en appelant à des contrôles « ciblés et proportionnés ».

16h40 : Les pourparlers à Istanbul sur les céréales ukrainiennes « officiellement terminés »

Après trois heures de discussions entre experts militaires sur la rive européenne du Bosphore, en présence de représentants de l'ONU, les discussions ont été levées en fin d'après-midi sans qu'il soit possible d'évaluer si elles ont permis la moindre avancée.

16h30 : Les séparatistes pro-russe de Donetsk assurent que la Corée du Nord les a reconnus comme Etat

Je ne sais pas si je m’en vanterai… Si la Corée du Nord le confirmait, cette reconnaissance serait la troisième, après celles de la Syrie fin juin et de la Russie.

« Le statut international de la République populaire de Donetsk continue de se renforcer », a annoncé le dirigeant du territoire séparatiste de Donetsk, Denis Pouchiline.

16h12 : Gazprom ne peut pas garantir le bon fonctionnement du gazoduc Nord Stream, qui alimente l'Europe

Ces déclarations interviennent alors que ce gazoduc est actuellement à l'arrêt pour dix jours pour des raisons de maintenance, les pays européens craignant que Moscou prétexte un motif technique pour stopper durablement ses livraisons et ainsi faire pression sur eux dans le contexte du conflit en Ukraine.

15h50 : La plupart des réfugiés ukrainiens veulent rentrer chez eux rapidement, selon un sondage

S'ils ne sont que 16% à prévoir un retour en Ukraine dans les deux mois, la majorité des sondés ont expliqué vouloir rentrer chez eux le plus vite possible lors de discussions de groupe, selon ce sondage du Haut commissariat aux réfugiés (HCR)

15h20 : 200.000 tonnes de céréales perdues dans la région occupée de Kherson

Ces céréales ne peuvent être récoltées, largement occupée par les forces russes, ont indiqué les autorités mises en place par Moscou, accusant l’Ukraine de brûler et miner des champs.

15h05 : « La campagne de libération des territoires occupés a commencé »

Pour l’analyste ukrainien Anatoliy Oktysyuk, Volodymyr Zelensky compte bien reprendre les territoires ukrainiens aux mains de l’ennemi. « La décision politique d’une contre-attaque a été prise. La campagne de libération des territoires occupés a commencé », affirme-t-il à l’AFP.

14h50 : Ça y est, l'euro vaut moins d'un dollar, une première depuis fin 2002

L'euro a reculé à 0,9998 dollar vers 12H45 GMT.

14h40 : L’inflation atteint son plus haut niveau depuis novembre 1981 aux Etats-Unis

L’inflation a atteint 9,1 % en juin sur un an, contre 8,6 % le mois précédent, selon l’indice des prix à la consommation (CPI). Sur un mois, la hausse des prix s’élève à 1,3 %, contre 1,0 % en mai.

14h10 : La Biélorussie a une façon bien à elle de rendre justice

La journaliste Katerina Bakhvalova a été condamnée à huit ans et trois mois de prison pour « trahison d’Etat ». Son procès s’est déroulé à huis clos et aucune information n’a filtré sur le contenu des accusations de trahison. L’avocat de la journaliste a dû signer un accord de confidentialité l’empêchant même d’informer les proches de sa cliente.

La jeune femme, âgée de 28 ans, qui travaillait pour le média d’opposition Belsat avait été interpellée mi-novembre 2020, en plein mouvement de protestation historique en Biélorussie contre la réélection, jugée frauduleuse, du président Alexandre Loukachenko.

13h20 : Ouverture des discussions à Istanbul sur les céréales ukrainiennes

Les pourparlers quadripartites sur la question de la reprise des exportations par la mer Noire des céréales ukrainiennes ont débuté mercredi à Istanbul peu après 14h15 (11h15 GMT), a annoncé à l’AFP un responsable turc.

Ces discussions rassemblent des experts militaires ukrainiens, russes, turcs et des Nations unies, en vue d’établir des couloirs sécurisés à travers la mer Noire.

13h17 : Au moins cinq morts dans une frappe russe près de Mykolaïv (administration présidentielle)

Au moins cinq civils ont été tués par une frappe ayant éventré un immeuble près de Mykolaïv, grande ville du sud de l’Ukraine proche du front, a annoncé mercredi le chef adjoint de l’administration présidentielle Kiril Timochenko.

Dénonçant des tirs au lance-roquettes multiple sur plusieurs lieux de la région, il a indiqué sur Telegram qu’un « hôpital et des bâtiments résidentiels ont été endommagés » et que « selon des données préliminaires, cinq civils » ont été tués dans le district de Vitovsk, à l’est de Mykolaïv.

12h56 : Les autorités russes réclament deux mois de détention provisoire contre Iachine

Dans la règle, le placement en détention est prolongé presque systématiquement en Russie jusqu’à la tenue d’un procès.

L’opposant risque jusqu’à 10 ans de prison pour « diffusion de fausses informations » sur l’armée.

12h30 : Le Kremlin ne veut pas dire s’il a oui ou non acheté des drones à l’Iran

« Nous n’avons aucun commentaire », a indiqué le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, interrogé sur les affirmations des Etats-Unis assurant que la Russie se préparait à acheter des centaines de drones à l’Iran.

Il a assuré que le président Vladimir Poutine ne négocierait pas l’acquisition de tels appareils lors de sa visite en Iran le 19 juillet.

12h15 : Pour l’électricité aussi, la France devrait passer l’hiver

Avec la guerre en Ukraine, la question de l’approvisionnement en énergie pour cet hiver est au cœur des préoccupations gouvernementales. Pour autant, « même si on est dans une situation très difficile, il y a quand même de très fortes chances que nous passions l’hiver sans délestage », a déclaré devant la commission des affaires économiques du Sénat Marc Benayoun, directeur exécutif d’EDF

11h50 : La nuit dernière, l’armée ukrainienne a détruit une base de défense aérienne près de Lougansk

 

11h27 : « A deux doigts d’un accord sur les céréales »

« Nous sommes dans la phase finale et maintenant tout dépend de la Russie : s’ils le veulent vraiment les exportations de céréales commenceront bientôt », a déclaré le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba dans un entretien au quotidien espagnol El Pais.

Il soupçonne néanmoins Moscou de les bloquer pour priver Kiev de revenus : « Ils savent que si nous exportons, nous recevrons des fonds des marchés internationaux et cela nous renforcera », souligne-t-il.

11h05 : Le réalisateur ukrainien Oleg Sentsov part au front

Le réalisateur des films Gamer (2011) et Rhino, présenté au festival de Venise en septembre dernier, a décidé d’enfiler son treillis militaire pour défendre son pays. « J’ai emmené ma famille à Lviv (Ouest), puis je suis revenu m’engager dans la défense territoriale à Kiev. »

Sans formation militaire au début de la guerre, il a rejoint une unité des forces spéciales chargée d’abattre les hélicoptères et les drones russes. « Je fais partie d’une unité de renseignement de soutien et de défense des groupes opérant notamment les Stinger », des lance-missiles sol-air utilisés pour atteindre les appareils volant à basse altitude, explique-t-il

10h48 : Petite photo des Chasseurs de chars en tracteur

« Forces spéciales de tracteurs – Escouade de chasseurs de chars »

 

10h20 : Réunion top secrète sur les céréales ukrainiennes

Des experts militaires d’Ukraine, de Russie et de Turquie sont à Istanbul en ce moment. Ils discutent à huis clos dans la plus grande discrétion et en présence d’une délégation des Nations unies, des possibilités d’exportations de céréales au départ des ports ukrainiens sous blocus russe.

 

10h08 : Une enquête criminelle contre l’opposant Ilia Iachine

Pour rappel, les autorités russes ont ouvert une « enquête criminelle » contre Ilia Iachine, l’une des dernières figures de l’opposition à n’être pas en exil ou condamné à une longue peine de prison, a annoncé mardi son avocat.

L'opposant russe Ilia Iachine présente un rapport sur la présence militaire russe en Ukraine, le 12 mai 2015 à Moscou
L'opposant russe Ilia Iachine présente un rapport sur la présence militaire russe en Ukraine, le 12 mai 2015 à Moscou - VASILY MAXIMOV AFP

Le Comité d’enquête russe, chargé des principales investigations, a ouvert cette procédure contre l’opposant pour « diffusion de fausses informations » sur l’armée russe, a déclaré sur Facebook son avocat, Vadim Prokhorov, indiquant avoir « reçu un appel de l’enquêteur ». 

Ilia Iachine, âgé de 39 ans, a été condamné le 28 juin à quinze jours de détention pour « désobéissance envers la police », accusation qu’il a jugée montée de toutes pièces, et se trouvait donc mardi encore en prison.

9h47 : « Masyanya » ou la guerre transposée à Saint Pétersbourg

 

8h46 : Les cicatrices du sol

 

8h32 : Les abris anti-bombes rendus secrets en Russie

Si vous comptiez utiliser Google maps pour trouver un bunker bien noté, c’est raté.


 

8h19 : Les forces russes à l’assaut des petites villes d’Ukraine

« Dans le Donbass, les forces russes se concentreront probablement sur la prise de plusieurs petites villes au cours de la semaine à venir », estime le ministère de la Défense britannique dans son analyse quotidienne de la guerre en Ukraine qui ajoute que Moscou a probablement Sloviansk et Kramatorsk en ligne de mire. Londres prédit une augmentation des attentats dans les zones occupées par les forces russes alors qu’un « maire » russe d’une ville occupée du Donbass a été tué dans l’explosion de sa voiture lundi.


 

7h56 : Le Canada attaqué en justice par le Congrès mondial ukrainien

Ottawa est accusé d’avoir accordé une dérogation, au mépris des sanctions, afin d’envoyer des turbines (réparées en Allemagne) en Russie. Ces turbines sont destinées au gazoduc Nord Stream 1 et transitent par l’entreprise Siemens Canada. « Nous ne pouvons pas fournir à un État terroriste les outils dont il a besoin pour financer le meurtre de dizaines de milliers d’innocents », a déclaré Paul Grod, président du Congrès mondial ukrainien, qui fustige ceux qui « succombent continuellement au chantage de la Russie ».

7h47 : Conseil podcast

 

7h34 : Des explosions ont secoué Lougansk cette nuit

 

7h25 : La Russie a ouvert une enquête criminelle contre l’opposant Ilia Iachine

Les autorités russes ont ouvert une « enquête criminelle » contre Ilia Iachine, l’une des dernières figures de l’opposition à n’être pas en exil ou condamné à une longue peine de prison, a annoncé mardi son avocat. Le Comité d’enquête russe, chargé des principales investigations, a ouvert cette procédure contre l’opposant pour « diffusion de fausses informations » sur l’armée russe, a déclaré sur Facebook son avocat, Vadim Prokhorov, indiquant avoir « reçu un appel de l’enquêteur ».

Ilia Iachine, âgé de 39 ans, a été condamné le 28 juin à 15 jours de détention pour « désobéissance envers la police », accusation qu’il a jugée montée de toutes pièces, et se trouvait donc mardi encore en prison. Plus tard mardi, son avocat a déclaré, cité par les agences russes, que « le motif de l’enquête pénale est que le 7 avril, Iachine a parlé en direct sur sa chaîne YouTube du meurtre de civils à Boutcha », en Ukraine.

7h14 : LeBron critique Washington, accusé de ne pas faire assez pour rapatrier Griner

La superstar de la NBA LeBron James a estimé mardi que les autorités américaines ne faisaient pas suffisamment d’efforts pour rapatrier Brittney Griner, détenue en Russie depuis février pour possession de drogues. Dans une bande-annonce pour son émission sur YouTube « The Shop : Uninterrupted », le basketteur a rappelé que sa compatriote avait été placée en détention en Russie en février, quelques jours avant l’invasion de l’Ukraine par Moscou.

« Comment peut-elle [dans ces circonstances], se sentir soutenue par les Etats-Unis ? », s’est interrogé James, quadruple champion NBA et désigné quatre fois meilleur joueur de la ligue. « Dans son cas, je me demanderais : "Est-ce que j’ai même envie de rentrer en Amérique ?" » Brittney Griner a plaidé coupable de contrebande de drogue après avoir été arrêtée en possession d’un liquide de vapoteuse à base de cannabis. 



 

6h47 : Des milliards pour l’Ukraine

Les Etats-Unis ont fait savoir mardi qu’ils allaient verser 1,7 milliard de dollars supplémentaires au titre de leur aide à l’Ukraine. Cela doit porter à quatre milliards le montant total des sommes réglées par les Américains aux Ukrainiens depuis le déclenchement de la guerre. Cette nouvelle contribution fait partie des 7,5 milliards de dollars promis à Kiev par Joe Biden en mai.

A Bruxelles, les ministres des Finances des Etats membres de l’UE ont quant à eux donné leur feu vert au versement d’un milliard d’euros à l’Ukraine, faisant passer à 2,2 milliards d’euros le total de l’assistance financière des Vingt-Sept.

6h39 : La France « prudente » sur l’issue des discussions sur les céréales

Paris « espère » que la réunion quadripartite portant sur les exportations de céréales ukrainiennes prévue ce mercredi en Turquie débouche sur des avancées. La cheffe de la diplomatie française reste toutefois « prudente » au vu de l’attitude observée jusqu’à présent par Moscou.

Des délégations russe et ukrainienne ainsi que des représentants de l’Onu doivent se rencontrer en Turquie pour discuter de l’épineuse question de la reprise, par la mer Noire, de ces exportations bloquées en raison de l’offensive russe. Cette rencontre, annoncée mardi par le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, puis confirmée par Moscou et Kiev, intervient dans un contexte de hausse mondiale des prix des denrées alimentaires.

« Nous sommes mobilisés et soutenons les efforts engagés par le secrétaire général des Nations unies pour permettre l’exportation des céréales d’Ukraine par la voie maritime », a commenté Catherine Colonna mardi soir devant la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale. Mais « nous avons vu depuis quelques semaines que la Russie demandait conditions sur conditions à une telle réunion donc je reste prudente », a ajouté la ministre.

6h33 : Le Brésil veut acheter « tout ce qu’il pourra » de diesel à la Russie

Le Brésil veut avant tout protéger son économie. Le pays compte donc acheter autant de diesel qu’il pourra à la Russie malgré son invasion de l’Ukraine et les sanctions qui pèsent sur Moscou, a déclaré mardi à l’ONU le chef de la diplomatie brésilienne, Carlos Alberto Franco França.

Cette déclaration survient après une annonce du président brésilien Jair Bolsonaro selon laquelle un accord est « presque » sur le point d’aboutir à ce sujet avec la Russie. « Nous devons être sûrs d’avoir suffisamment de diesel pour l’agro-industrie et pour les chauffeurs brésiliens », a expliqué le ministre à des journalistes en marge d’une réunion du Conseil de sécurité de l’ONU présidée par le Brésil.

Face au problème, non pas tant de la disponibilité du pétrole que du manque de raffinage, qui a réduit les réserves dans le monde, le Brésil « recherche la sécurité » en termes d’approvisionnement et « la Russie fait partie » de ces fournisseurs sûrs, a ajouté le chef de la diplomatie.

Bonjour à toutes et à tous !

Bienvenue sur ce nouveau live dédié à la guerre en Ukraine. Comme chaque jour, la rédaction de 20 Minutes est mobilisée pour vous donner les dernières informations sur le conflit. La journée de ce mercredi va notamment être marquée par les discussions en Turquie sur le blocage des céréales ukrainiennes. Kiev et Moscou ont confirmé leur participation. L’Ukraine, un des principaux exportateurs mondiaux de blé, entre autres denrées agricoles, a vu les exportations de sa production stoppées par l’offensive militaire de Moscou. Environ 20 millions de tonnes de céréales provenant de la récolte de l’année dernière sont ainsi bloquées dans les ports sur la mer Noire par des bâtiments de guerre russes, tandis que des mines placées par Kiev posent également problème.