Syrie : Le chef du groupe Etat islamique tué dans une frappe de drone américaine

TERRORISME Maher al-Agal est présenté comme « l’un des cinq plus hauts dirigeants » de l’EI

20 Minutes avec AFP
— 
Une image d'archives datant de 2014 de Daesh à Raqa en Syrie
Une image d'archives datant de 2014 de Daesh à Raqa en Syrie — Uncredited/AP/SIPA

Le chef de l'organisation de l'état islamique (EI) en Syrie tué mardi dans une frappe de drone américaine dans le nord-ouest du pays, a annoncé le Pentagone. Maher al-Agal, présenté comme « l’un des cinq plus haut dirigeants » de l’EI, a été tué alors qu’il roulait à moto près de la ville de Jindires et son plus proche conseiller a été « grièvement blessé », a précisé le porte-parole du Commandement central du Pentagone, le lieutenant-colonel Dave Eastburn.

Le dernier chef de Daesh a été tué en février dernier lors d’une opération militaire menée par les États-Unis, dans le nord-ouest syrien. Abou al-Qourachi était à la tête de l’organisation depuis la mort de son mentor, al-Baghdadi, en octobre 2019. Le commando américain avait d’abord tenté de le capturer vivant. « Nous avons vu des hélicoptères voler au-dessus de nos têtes, et après dix minutes, on a entendu des soldats crier en anglais : « rendez-vous, la maison est encerclée » », témoigne un habitant.

En juin, un important chef djihadiste a également été capturé au Mali en zone frontalière par des soldats français au moment où ceux-ci entrent dans la dernière phase de leur retrait de ce pays. « Dans la nuit du 11 au 12 juin 2022, une opération de la force Barkhane conduite à proximité de la frontière malo-nigérienne a permis la capture d’Oumeya Ould Albakaye, haut responsable de l’Etat islamique au Grand Sahara (EIGS) », antenne sahélienne de la nébuleuse mondiale, avait indiqué l’état-major français dans un communiqué.

Plus d’informations à venir sur 20minutes.fr…/…