Kirghizistan : En pleine randonnée, il filme une avalanche… qui finit par l’ensevelir

IMPRESSIONNANT Par chance, le randonneur a pu s’abriter au dernier moment et n’a pas été blessé

avec agence
En pleine randonnée au Kirghizistan, un Britannique s'est retrouvé piégé par une avalanche qu'il était en train de fillmer (illustration).
En pleine randonnée au Kirghizistan, un Britannique s'est retrouvé piégé par une avalanche qu'il était en train de fillmer (illustration). — jacky73490 / Pixabay

Harry Shimmin, un touriste Britannique, a vécu un grand moment de frayeur il y a quelques jours. Alors qu’il randonnait dans le massif de Tian Shan au Kirghizistan, dont le plus haut sommet culmine à plus de 7.439 mètres d’attitude, il a manqué de se faire piéger par une avalanche qu’il était en train de filmer, rapporte BFMTV.

Ce jour-là, le randonneur était accompagné de huit autres Britanniques et d’un Américain. Une fois arrivé au point le plus haut de leur parcours, Harry Shimmin s’est éloigné du groupe pour prendre quelques photos. « J’ai entendu le glacier se détacher derrière moi. C’est là que la vidéo commence », explique-t-il dans son post Instagram relatant cette incroyable histoire.

Deux personnes légèrement blessées

Sur les images, on peut ainsi voir une gigantesque avalanche dévaler la montagne à pleine vitesse. Une rapidité que n’avait visiblement pas anticipée le touriste, qui crie « Oh mon Dieu » en anglais dans la vidéo. « J’étais déjà là depuis quelques minutes donc je savais qu’il y avait un endroit pour s’abriter juste à côté de moi », précise le randonneur, qui a attendu la dernière seconde pour bouger. Le reste du groupe était légèrement plus loin de l’avalanche.

Finalement, par chance, Harry Shimmin s’en est sorti sans aucune égratignure. Deux autres touristes ont quant à eux été légèrement blessés. D’après lui, son groupe aurait été particulièrement chanceux, d’autant que la suite de la randonnée les aurait empêchés de pouvoir s’abriter. Cet événement rappelle la chute du glacier de la Marmolada dans les Alpes italiennes, qui a fait onze morts début juillet. Autant d’événements qui semblent être les conséquences directes des températures particulièrement élevées relevées depuis le début de la saison en haute attitude.