« Impossible » pour la Corée du Nord de renoncer au nucléaire

— 

Haute tension. En réponse aux nouvelles sanctions de l'ONU prises

à l'encontre de la Corée du Nord vendredi, Pyongyang a jugé « impossible » de renoncer au nucléaire. Il a même menacé d'utiliser son plutonium à des fins militaires et de commencer un programme d'enrichissement d'uranium. Selon les experts, le stock de matériau fissile pourrait permettre à la Corée du Nord de fabriquer entre cinq à huit bombes atomiques. Adepte des déclarations fracassantes, le régime a aussi fait savoir que tout blocus serait assimilé à un acte de guerre. « Les provocations des Nord-Coréens sont extrêmement regrettables », a réagi la secrétaire d'Etat, Hillary Clinton.

Depuis l'annonce de la nouvelle résolution de l'ONU, qui prévoit un système renforcé d'inspection des cargaisons aériennes, maritimes et terrestres à destination ou en provenance de Corée du Nord et un élargissement de l'embargo sur les armes, les Etats-Unis disent craindre une réaction « irresponsable » de Pyongyang et n'excluent pas un nouveau test nucléaire. Le 25 mai dernier, la Corée du Nord avait procédé à son deuxième essai atomique, provoquant la colère de la communauté internationale. Après les déclarations de Pyongyang, la Corée du Sud a déployé plusieurs centaines de militaires supplémentaires à sa frontière maritime avec le Nord. W

S. C.