Guerre en Ukraine EN DIRECT : Des bombardements mais pas de mouvement sur la ligne de front…

LIVE Suivez avec nous toute l'actualité de la guerre en ce samedi 9 juillet

X.R. avec AFP
— 
Les troupes russes n'ont pas lancé d'attaque majeure ce samedi.
Les troupes russes n'ont pas lancé d'attaque majeure ce samedi. — Viktor Antonyuk/SPUTNIK/SIPA

L’ESSENTIEL

  • Les Etats-Unis ont annoncé une nouvelle aide militaire à Kiev, d’un montant de 400 millions de dollars, incluant des lance-roquettes multiples Himars et des opus de 155 mm, destinés à viser les dépôts d’armes russes.
  • Selon le gouverneur régional de Donetsk, l’armée russe incendie les cultures. « Il y a des incendies massifs dans les champs, qui sont intentionnellement causés par l’ennemi. Ils essaient de détruire les récoltes par tous les moyens. Ils bombardent les machines agricoles, les moissonneuses… », a-t-il accusé.
  • La réunion ministérielle du G20, rassemblant les ministères des Affaires étrangères, a commencé hier. Face au flot de condamnations occidentales, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a quitté dès la mi-journée la rencontre. Les Occidentaux ont notamment attribué clairement la responsabilité de la guerre et des crises énergétique et alimentaire mondiales qu’elle a suscitées à Moscou.

A VOIR

A LIRE AUSSI

 

22h05 : Ce live est désormais fermé, merci de l'avoir suivi.
18h03 : Gérard Larcher a trouvé Volodymyr Zelensky « extrêmement déterminé »

En déplacement à Kiev, Gérard Larcher s’est exprimé sur sa rencontre avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Le président du Sénat assure l’avoir trouvé « extrêmement déterminé » et s’est dit « admiratif » du « courage » et de l'« engagement » de l’ancien acteur.  




17h43 : Manifestation d’ONG à Paris pour l’accueil de migrants sans-abri dans les centres pour les Ukrainiens

Une centaine de migrants sans-abri ont manifesté samedi à Paris à l’appel d’ONG pour un accès aux centres d’hébergement destinés aux réfugiés ukrainiens en Ile-de-France, qui sont sous-utilisés. Les manifestants, mêlant familles, mineurs sans protection et adultes isolés, se sont rassemblés devant le Palais des expositions, Porte de Versailles, qui abrite un centre de premier accueil pour les réfugiés ukrainiens. Ils se sont ensuite dirigés vers la préfecture d’Ile-de-France, dans un cortège festif, accompagné de slogans comme « solidarité pour les réfugiés ». La manifestation se tenait à l’initiative d’associations et collectifs, qui demandent que plusieurs centres d’hébergement, qui enregistrent une forte baisse des arrivées de réfugiés ukrainiens, y admettent d’autres étrangers sans-abri.

16h49 : Les Etats-Unis débloquent encore 368 millions de dollars d'aide humanitaire

Au lendemain de l'annonce d'une aide militaire à hauteur de 400 millions de dollars, les Etats-Unis vont débloquer une somme équivalente pour l'aide humanitaire en Ukraine et aux réfugiés.


 

16h35 : Un bilan incertain

Il n'existe aucun bilan global des victimes civiles du conflit. L'ONU a recensé près de 5.000 morts confirmés, dont plus de 300 enfants, mais reconnaît que le nombre véritable est sans doute largement supérieur. Pour la seule ville de Marioupol, tombée en mai au terme d'un terrible siège, les autorités ukrainiennes évoquaient quelque 20.000 morts, sans fournir de preuve.

Sur le plan militaire, des sources de sécurité occidentales évoquent désormais de 15.000 à 20.000 soldats russes tués. Les forces ukrainiennes perdent chaque jour une centaine de soldats, selon Kiev, qui annonce avoir mis plus de 300 soldats russes hors-combat en 24 heures. Aucune statistique indépendante n'est disponible.

16h21 : G20 fructueux pour Anthony Blinken

Outre sa rencontre avec son homologue chinois, le secrétaire d’Etat américain Anthony Blinken a beaucoup parlé d’Ukraine à la réunion ministérielle du G20 à Bali. De quoi se livrer à un petit satisfecit au moment de retourner à Washington. « Les États-Unis continueront de travailler avec leurs partenaires et alliés pour coordonner une réponse multilatérale aux défis mondiaux, notamment l’insécurité alimentaire et énergétique et l’agression continue de la Russie contre l’Ukraine », indique-t-il.


 

16h17 : Moscou va utiliser des chars des années 1950

La Russie rassemble de nouvelles forces près de l’Ukraine en vue de « futures opérations offensives », pour lesquelles elle emploiera de nombreux véhicules blindés MT-LB, conçus dans les années 1950 comme « un tracteur pour tirer l’artillerie, avec un blindage très limité et une mitraillette pour se protéger », affirme le ministère britannique de la Défense.

Nombre de renforts russes sont déployés « avec des équipements obsolètes ou inappropriés », observe Londres, réagissant à un discours du président Vladimir Poutine, qui prétendait jeudi que la Russie n’avait « pas encore commencé les choses sérieuses » en Ukraine.

16h09 : L’armée russe a besoin de « régénérer sa puissance de combat » après le long siège de Severodonetsk, selon des experts

« Les troupes russes qui ont pris Severodonetsk et Lyssytchansk ont manifestement besoin de régénérer leur puissance de combat et de renforcer leurs capacités de soutien, notamment en matière de ravitaillement, avant de lancer une autre opération offensive de grande envergure », analyse l’Institut américain pour l’étude de la guerre (ISW). Les forces russes, en « pause opérationnelle » depuis jeudi, « continuent cependant de mener des opérations offensives plus limitées », impliquant moins de troupes que les semaines passées, et avec des objectifs « plus localisés », selon l’ISW.

15h57 : Des bombardements mais pas de mouvement sur la ligne de front

« Toute la ligne de front est sous un bombardement incessant », a affirmé vendredi soir le gouverneur du Donetsk, Pavlo Kyrylenko, sur Telegram. « Ils n’arrêtent pas de bombarder dans la direction de Donetsk (…) Bakhmout est bombardé, Sloviansk est bombardé jour et nuit, Kramatorsk… » L’état-major ukrainien a de son côté rapporté samedi des bombardements russes dans l’Est et sur Kharkiv, mais pas d’offensive terrestre. Les troupes de Moscou ne semblent pas mener actuellement d’assauts hormis une tentative sur Dolomitné, près de Bakhmout.

15h12 : L’ONU pointe la part de responsabilité de l’Ukraine dans une attaque sur une maison de retraite

Les Nations Unies affirment que l’armée ukrainienne porte une part de responsabilité dans l’attaque qui s’est produite sur une maison de retraite de Lougansk, deux semaines après le début de l’invasion russe. Des dizaines de patients âgés et handicapés s’étaient alors retrouvés piégés dans la maison de retraite sans eau ni électricité. Les autorités ukrainiennes avaient alors imputé la faute aux forces russes, les accusant d’avoir tué plus de 50 civils lors d’une attaque. Le rapport du Haut-Commissariat aux droits de l’Homme des Nations Unies ne conclut pas à un crime de guerre, d’un côté ou de l’autre, mais explique que la bataille près de cette maison de retraite est un exemple des préoccupations de l’ONU sur les « boucliers humains ».

14h44 : L’armée russe revendique plusieurs frappes

L’armée russe assure avoir infligé des dégâts importants à l’armée et au matériel ukrainien dans les régions de Mykolaïv et Dnipropetrovsk. Dans son communiqué, le ministère russe de la Défense revendique aussi des frappes sur les régions de Donetsk et de Kharkiv, où six civils ont été blessés selon le Parquet local ukrainien.

14h20 : Volodymyr Zelensky veut voir les responsables russes traduits en justice

« Les yeux de tous les mouvements et régimes politiques agressifs dans le monde sont maintenant braqués sur ce que nous fait la Russie », a écrit samedi le président ukrainien Volodymyr Zelensky sur Instagram. « Le monde sera-t-il capable de déférer en justice les vrais criminels de guerre ? », s’interroge-t-il en avertissant du risque de « centaines d’autres agressions » s’il n’y parvient pas.

13h46 : La Russie brûle « délibérément » le blé ukrainien

Serhiy Bratchuk, porte-parole de l’administration militaire régionale d’Odessa, a déclaré que les forces russes détruisaient « délibérément » les récoltes dans la région de Kherson et empêchent les habitants d’éteindre les incendies. Une accusation relayée par Oleg Nikolnko, porte-parole du ministère des Affaires étrangères : « Les troupes russes ont mis le feu aux champs de céréales dans la région ukrainienne fertile de Zaporojia. Souvenez-vous de cette image chaque fois que les Russes disent qu’ils se soucient de la sécurité alimentaire mondiale. »


 

12h28 : Pékin indique avoir trouvé un « consensus » avec Washington pour améliorer les relations sino-américaines

« Les deux parties, sur la base de la réciprocité et des bénéfices mutuels, ont atteint un consensus pour faire en sorte que le groupe de travail conjoint sino-américain atteigne d’avantage de résultats », a indiqué le ministère chinois des Affaires étrangères dans son compte-rendu de la réunion.

12h03 : Pas de photo officielle avec la Russie

Il n’y a pas eu de photo officielle lors de la réunion ministérielle du G20, une exception liée à la présence de la Russie, selon Annalena Baerbock, la ministre allemande des Affaires étrangères.


 

11h20 : L’Ukraine remet en marche des ports sur le Danube pour transporter son grain

Kiev restaure et agrandit certains ports fluviaux désaffectés depuis plusieurs années afin de faciliter l’exportation de céréales, alors que les ports de la mer Noire sont bloqués par la Russie. Ces ports sur le Danube, deuxième plus long fleuve européen prenant sa source en Allemagne, étaient très délabrés avant la guerre. Côté ukrainien, le fleuve est toutefois à l’extrême-sud du pays, à la frontière avec la Roumanie. Il faudra donc déjà y acheminer le grain avant de le remonter vers le reste de l’Europe.

11h08 : Deux morts dans un bombadement sur Kryvyi Rih

Un bombardement russe sur Kryvyi Rih, dans le centre de l'Ukraine, a fait deux morts et trois blessés, selon le gouverneur de Dnipropetrovsk. Il a également indiqué sur Telegram qu'une fillette faisait partie des victimes, et que le père de cette dernière était hospitalisé.

10h54 : Plus de 1.000 soldats britanniques mobilisés pour entraîner les Ukrainiens

Selon le ministère britannique de la Défense, 1.050 militaires britanniques sont mobilisés sur ce programme, qui se déroule sur des sites militaires dans le Nord-Ouest, le Sud-Ouest et le Sud-Est du Royaume-Uni. À l’occasion de la dernière visite du Premier ministre britannique Boris Johnson, depuis démissionnaire après une succession de scandales, à Kiev le 17 juin, Downing Street avait annoncé que Londres avait proposé de « former jusqu’à 10.000 soldats tous les 120 jours ».

10h19 : Blinken a demandé à la Chine de condamner « l’agression » russe en Ukraine

« C’est vraiment le moment où nous devons tous nous lever, comme l’ont fait les pays du G20 les uns après les autres, pour condamner l’agression et exiger, entre autres, que la Russie autorise l’accès aux denrées alimentaires bloquées en Ukraine », a déclaré Anthony Blinken après un entretien avec son homologue chinois Wang Yi. Il a dit n’avoir perçu « aucun signe » de coopération de la part de la Russie.

10h12 : Berlin et Kiev se disputent une turbine de gazoduc russe

L’Allemagne espère convaincre le Canada de lui restituer une turbine destinée au gazoduc russe Nord Stream pour atténuer la crise énergétique avec la Russie, mais l’Ukraine reproche à Berlin de « se soumettre au chantage du Kremlin ». Cette turbine est actuellement en maintenance dans des ateliers du groupe allemand Siemens au Canada. Le groupe gazier russe Gazprom avait invoqué ces travaux pour justifier mi-juin une réduction de ses livraisons à l’Allemagne via le gazoduc Nord Stream. Le gouvernement allemand dit se trouver depuis plusieurs semaines « en contacts intensifs » avec Ottawa pour obtenir le retour de cet équipement vers l’Europe en dépit des sanctions frappant la Russie.

Berlin a dit vendredi avoir reçu des « signaux positifs » de la part du Canada, selon le porte-parole du gouvernement allemand Steffen Hebestreit. L’Allemagne ne croit pas au motif technique invoqué par Gazprom pour expliquer la baisse des livraisons de gaz, mais considère que le retour de la turbine priverait la Russie d’un prétexte pour prolonger cette fermeture du robinet de gaz, qui menace de dégénérer en crise énergétique majeure. De son côté, l’Ukraine a instamment prié le Canada de ne pas rendre la turbine.

10h02 : Les discussions avec Wang ont été «utiles, franches et construtives», selon Blinken

Le secrétaire d'Etat américain a profité de leur entrevue pour exprimer sa «profonde préoccupation» au sujet de Taïwan au représentant chinois.

9h44 : Le ministre danois de la Défense était là d'ailleurs

 

9h31 : Des soldats ukrainiens s’entraînent au Royaume-Uni

Des volontaires ukrainiens, sans expérience militaire, vont être formés dans les semaines à venir au Royaume-Uni, explique le quotidien britannique The Guardian. Leur formation, similaire à celle des soldats britanniques, comprendra maniement des armes, premiers secours sur le champ de bataille, tactiques de patrouille mais aussi du droit des conflits armés. Le gouvernement a acheté des milliers de fusils d’assaut de type AK pour ce programme, afin d’entraîner les soldats ukrainiens sur les armes qu’ils auront au front.

« Ce nouveau programme de formation ambitieux est la prochaine phase du soutien du Royaume-Uni aux forces armées ukrainiennes dans leur lutte contre l’agression russe. En utilisant l’expertise de classe mondiale de l’armée britannique, nous aiderons l’Ukraine à reconstruire ses forces et à intensifier sa résistance alors qu’elle défend la souveraineté de son pays et son droit de choisir son propre avenir », a déclaré le ministre britannique de la Défense Ben Wallace devant les recrues.

9h11 : Biden appelle la sœur de Paul Whelan, américain détenu en Russie

Joe Biden a appelé vendredi Elizabeth Whelan, la sœur de Paul Whelan, un Américain condamné à 16 ans de prison en Russie pour espionnage et qui clame son innocence, a fait savoir la Maison Blanche. Le président américain lui a redit « qu’il s’engageait à ramener Paul à la maison aussi vite que possible », et que le gouvernement américain « poursuivait ses efforts pour obtenir la libération de Paul ainsi que de Brittney Griner et de tous les Américains otages ou incarcérés à tort dans le monde », a déclaré un responsable de l’exécutif américain.

9h02 : Les céréales du Donbass partent en fumée

En pilonnant la région de Donetsk, où les évacuations de civils se poursuivent, Moscou cherche à s’emparer de l’ensemble du bassin du Donbass, son objectif stratégique depuis qu’elle s’est retirée des environs de Kiev fin mars. Selon le gouverneur régional, l’armée russe a par ailleurs commencé à incendier les cultures : « Il y a des incendies massifs dans les champs, qui sont intentionnellement causés par l’ennemi. Ils essaient de détruire les récoltes par tous les moyens. Ils bombardent les machines agricoles, les moissonneuses… », a-t-il accusé. L’invasion russe de l’Ukraine, pays considéré comme l’un des greniers à céréales de la planète, a fait grimper en flèche les prix des denrées alimentaires et contribué à la flambée mondiale de l’inflation.

8h48 : Des cartes, encore des cartes

Toujours dans la thématique du rattrapages d'infos, 20 Minutes vous prépare chaque semaine un résumé en quatre infographies de l'avancée du conflit et des différents enjeux de la guerre. La dernière mouture est à retrouver ici.


 

8h40 : Il s’est passé quoi hier ?

Pour les petits malins qui avaient pris un RTT hier pour partir plus tôt en vacances ou au moins faire les valises, voici le récap' de la journée d’hier.

Et si vous êtes déjà sur la plage, vous avez même le temps de rattraper le live.

 

8h30 : Des candidats pour succéder à Boris Johnson

L'ancienne ministre britannique de l'Egalité Kemi Badenoch, qui fait partie des démissionnaires récents, a ajouté sa candidature à la liste des postulants à la succession du Premier ministre Boris Johnson à la tête du Parti conservateur. L'ancien ministre des Finances Rishi Sunak, dont la démission mardi soir a déclenché une cascade d'autres, est parmi les favoris pour ce poste. Le député conservateur Tom Tugendhat et la procureure générale Suella Braverman ont également officiellement annoncé leurs candidatures.

8h15 : Pékin et Washington doivent « travailler ensemble »

La Chine et les Etats-Unis doivent « travailler ensemble » pour tenter de réduire les tensions qui les opposent, a affirmé le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi au début d’une rare rencontre avec son homologue américain Antony Blinken, samedi dans l’île indonésienne de Bali. « La Chine et les Etats-Unis sont deux grands pays, il est donc nécessaire pour les deux pays de maintenir des échanges normaux », a déclaré Wang Yi. « Nous devons travailler ensemble pour faire en sorte que cette relation continue à progresser sur la bonne voie », a-t-il ajouté, appelant au « respect mutuel ».

Bonjour à toutes et à tous, bienvenue sur ce nouveau live dédié à la guerre en Ukraine !

La Russie poursuit ses bombardements « incessants » dans le Donbass sur les dernières villes maîtrisées par l’Ukraine, en particulier Sloviansk et Kramatorsk. Au moins six personnes y sont mortes hier. Dans le même temps, le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov a quitté dès la mi-journée la réunion ministérielle du G20 en Indonésie, confronté au flot des condamnations occidentales.