20 Minutes : Actualités et infos en direct
CONFLITGuerre en Ukraine : Les Etats-Unis vont envoyer des lance-roquettes et des obus de précision à Kiev
live

Terminé

Guerre en Ukraine : Les Etats-Unis vont envoyer des lance-roquettes et des obus de précision à Kiev

CONFLITRetrouvez toutes les infos de ce vendredi 8 juillet 2022 sur le conflit
Un artilleur ukrainien charge un lance-roquettes multiple BM-21 Grad près d'Izyum, au sud de Kharkiv, le 11 juin 2022 au milieu de l'invasion russe de l'Ukraine.
Un artilleur ukrainien charge un lance-roquettes multiple BM-21 Grad près d'Izyum, au sud de Kharkiv, le 11 juin 2022 au milieu de l'invasion russe de l'Ukraine. - Anatolii STEPANOV / AFP / AFP
Cécile De Sèze

Cécile De Sèze

L’ESSENTIEL

  • Vladimir Poutine a défié jeudi les Occidentaux, affirmant que la Russie n’avait « pas encore commencé les choses sérieuses » en Ukraine.
  • Sur le terrain, dans le bassin du Donbass où l’armée ukrainienne a ralenti avec acharnement la poussée russe ces dernières semaines, les frappes se sont intensifiées sur les villes encore aux mains des Ukrainiens. Les Russes affirment par ailleurs avoir pris il y a quelques jours le contrôle total de la province de Lougansk, l’une des deux formant le bassin minier. Les forces ukrainiennes démentent néamoins ces affirmations et accusent l’ennemi d’enrôler de force des habitants des villes de Severodonetsk et Lyssytchansk.
  • Dans la nuit de jeudi à mercredi s’est ouvert à Bali le sommet du G20. L’Indonésie a appelé à la fin de la guerre en Ukraine à l’ouverture d’une réunion des chefs de la diplomatie du groupe et devant le ministre des Affaires étrangères russes, Sergueï Lavrov.

A VOIR

A LIRE AUSSI

Ce live est maintenant terminé. Merci de l’avoir suivi avec nous.

20h30

Rififi autour d’une turbine du gazoduc russe Nord Stream

L’Allemagne essaie de convaincre le Canada de lui restituer une turbine destinée au gazoduc russe Nord Stream. Cette turbine est actuellement en maintenance dans des ateliers du groupe allemand Siemens au Canada. Cela lui permettrait d’atténuer la crise énergétique avec la Russie, car le Kremlin a assuré que « si la turbine revenait après sa réparation, cela permettrait d’augmenter les volumes » livrés via Nord Stream.

Sauf que l’Ukraine reproche à Berlin de « se soumettre au chantage du Kremlin ». « Nous demandons au Canada de ne pas remettre la turbine de Gazprom à l’Allemagne, mais à l’Ukraine », a écrit jeudi sur sa page Facebook Serguiï Makogon, patron de l’opérateur de transport de gaz OGTSU. Selon lui, les gazoducs ukrainiens sont capables de transporter un volume suffisant de gaz vers l’Allemagne pour compenser la baisse des livraisons russes.

20h14

Les Etats-Unis annoncent une nouvelle aide militaire à Kiev

Cette aide, d’un montant de 400 millions de dollars, comprend quatre systèmes de lance-roquettes multiple Himars et des munitions, qui ont déjà permis aux forces ukrainiennes d’attaquer des cibles -- comme des dépôts de munitions -- avec des missiles tirés hors de portée de l’artillerie russe, a précisé un haut responsable du Pentagone.

Le lot d’aide inclut également un millier d’obus de 155 mm pour des pièces d’artillerie fournies par les alliés occidentaux de Kiev.

19h45

Le Canada sanctionne le chef de l’Eglise orthodoxe russe

Dans le cadre d’une nouvelle salve de mesures en réponse à l’invasion de l’Ukraine visant « les agents de désinformation et de propagande russes », le Canada a sanctionné le patriarche Kirill.

Une mesure rapidement dénoncée par Moscou, par le biais de la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova selon qui « les sanctions contre le patriarche n’ont pu être introduites que par des satanistes ».

19h25

Moscou met son veto à l’ONU concernant une aide à la Syrie

Il s’agit d’un projet de résolution de la Norvège et de l’Irlande prolongeant d’un an l’autorisation d’aide humanitaire transfrontalière à la Syrie sans l’aval de Damas. Cette autorisation est en vigueur depuis 2014 et vient en aide via le point de passage de Bab al-Hawa à la frontière syro-turque à plus de 2,4 millions de personnes dans la région d’Idleb (nord-ouest) sous contrôle de groupes djihadistes et des rebelles.

Moscou n’accepte qu’une extension de six mois.

19h20

Rendre justice aux victimes de la guerre devient « impératif », selon la Commissaire aux droits de l’Homme du Conseil de l’Europe

«L’attaque de la Fédération de Russie a donné lieu à des violations graves et massives des droits humains et du droit international humanitaire, avec des effets désastreux sur l’exercice de pratiquement tous les droits humains par la population en Ukraine », résume gravement Dunja Mijatovic dans un mémorandum sur les conséquences de la guerre.

19h02

Le temps passe et la solidarité avec les Ukrainiens s’affaiblit en Europe de l’Est

«Les réactions aux sollicitations se font plus lentes. Au début du conflit, les gens ont été d’une réactivité inespérée », explique Mme Hrytskiv, Ukrainienne installée en République Tchèque depuis plus de vingt ans. Comme le reste de l’Europe, la zone est frappée par l’inflation, notamment due à l’invasion russe, qui contraint les ménages à restreindre leurs dépenses.

Du côté de l’ONG slovaque People In Need, les dons chutent. Ils sont passés de 650.000 euros en février et mars, à 85.000 pour le mois de mai, a annoncé sa porte-parole Simona Stiskalova. « C’est un effet naturel. Une cause au cœur de l’actualité suscite beaucoup d’engagement. Puis l’intérêt s’effrite », explique Svilena Georgiev, à la tête de la fondation bulgare Za Dobroto.

18h30

L’inflation recule en Russie, mais reste élevée

L’inflation, qui a flambé en Russie jusqu’à battre un record de vingt ans, a continué de refluer au mois de juin, atteignant tout de même 15,9 % sur un an, selon les données de l’agence de statistiques Rosstat.

18h15

Après 135 jours de conflit, le résumé des enjeux et de l’avancée de la guerre en image

17h50

La guerre en Ukraine fait perdre des millions chaque jour à certains

C’est le cas du géant allemand de l’énergie Uniper qui perd « plusieurs dizaines de millions d’euros » par jour en raison de la réduction des livraisons de gaz russe. Si rien n’est fait Uniper « pourrait perdre jusqu’à dix milliards d’euros » d’ici « la fin de l’année », a assuré son PDG.

16h

En suisse, les avoirs russes gelés évalués à 6,7 milliards CHF

Les avoirs russes gelés en Suisse se montaient à 6,7 milliards de francs suisses (un montant équivalent en euros), signale vendredi le ministère suisse de l'Économie dans un tweet, précisant que s'y ajoutent quinze biens immobiliers qui ont été bloqués.

16h50

La guerre en Ukraine fait fondre les exportations françaises vers la Russie

Les exportations françaises vers la Russie ont été divisées par plus de quatre en valeur en avril 2022 par rapport au même mois de 2021, illustrant les conséquences de la guerre en Ukraine, selon une étude publiée par les Douanes vendredi.

16h40

Le bilan des pertes russes à ce jour

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

16h16

La Russie est « isolée » (faudrait savoir)

La Russie s’est retrouvée « isolée » face aux autres pays membres du G20 vendredi lors d’une réunion des chefs de la diplomatie du groupe à Bali, a déclaré la ministre des Affaires étrangères française Catherine Colonna. « La Russie a été tellement isolée, que Lavrov est parti de la conférence à la mi-journée, après avoir parlé », a-t-elle encore souligné dans une interview accordée à l’AFP.

« On anticipait une réunion avec des lignes de partages différentes, mais […] la Russie s’est retrouvée isolée, sa responsabilité a été pointée, même par certains pays dont on aurait pu penser qu’ils pourraient nuancer les choses et lui donner du soutien ». Aucun Etat, même parmi les membres des BRICS, grands pays en développement plus proches de Moscou, n’a « défendu l’attitude russe », a-t-elle précisé.

16h02

L’Occident a « échoué » à isoler la Russie au G20

Les pays occidentaux ont « échoué » à imposer un boycott de la Russie à la réunion du G20 en Indonésie, a dit vendredi Moscou en réponse à des critiques de la ministre allemande des Affaires étrangères Annalena Baerbock.

« Le plan du G7 pour boycotter la Russie au G20 a échoué. Personne n’a appuyé les régimes occidentaux », a déclaré sur Telegram la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova, niant en outre que le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov ait boudé des réunions, et rejetant les accusations de Mme Baerbock selon lesquelles Moscou n’aurait aucune « volonté de dialogue ».

15h43

Notre retour sur la dernière semaine de combats en infographies

Comme prévu, le sommet du G20 qui s’est ouvert vendredi a été agité par les appels des différents Etats à l’arrêt des combats en Ukraine​. Le ministre des Affaires étrangères russe Sergueï Lavrov a boudé plusieurs réunions des chefs de la diplomatie alors qu’il était réuni pour la première fois avec son homologue américain depuis le début du conflit, le secrétaire d’Etat Antony Blinken.

Ces appels à mettre fin à la guerre n’ont pas empêché l’armée russe de poursuivre une offensive terrestre sur le Donbass malgré une pause opérationnelle. Après avoir pris la ville de Lyssytchansk le 3 juillet, les forces de Moscou cherchent maintenant à conquérir l’autre province, celle de Donetsk, pour occuper l’intégralité de la région. Et au-delà des frontières ukrainiennes, les conséquences des combats se ressentent sur le marché du blé qui commence à manquer dans plusieurs pays menaçant la sécurité alimentaire mondiale, tandis que la Suède et la Finlande se rapprochent d’une adhésion à l'Otan . Voici un point en infographies sur cette nouvelle semaine de guerre en Ukraine, se terminant ce vendredi, 135e jour de conflit.

15h13

Bombardements nourris dans l’Est

Les frappes russes dans la région de Donetsk ont fait en 24 heures six morts et 21 blessés, a annoncé le gouverneur Pavlo Kyrylenko. « La Russie concentre probablement de l’équipement vers Siversk, à environ 8 km à l’ouest de son actuelle ligne de front, et à l’est de Sloviansk, précise le ministère britannique de la Défense. Il existe une possibilité réaliste que Siversk soit l’objectif tactique immédiat de la Russie, dont les forces tentent de progresser vers leur plus probable but opérationnel, la zone urbaine de Sloviansk-Kramatorsk. »

L’armée ukrainienne a affirmé avoir repoussé une tentative d’avancée russe près de Sloviansk mais reconnu une progression ennemie au sud de Siversk.

15h11

Entre pause opérationnelle et offensives terrestres

La Russie poursuit sa « pause opérationnelle » entamée depuis la prise de la ville stratégique de Lyssytchansk le 3 juillet, qui lui assure le contrôle de Lougansk, une des deux régions du Donbass, affirme l’Institut américain pour l’étude de la guerre (ISW).

Pour autant, les troupes russes mènent toujours des « offensives terrestres limitées et des frappes aériennes, d’artillerie et de missiles sur tous les axes », selon l’ISW, qui les voit « continuer à se limiter à des actions à petite échelle, le temps de reconstituer leurs forces et de créer les conditions d’une offensive plus significative dans les semaines ou mois prochains ».

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

14h37

Le « McDo russe » sans patates

Vkousno i Totchka, la chaîne qui a repris les restaurants McDonald’s en Russie en juin, fait face à une pénurie croissante de frites à cause des sanctions occidentales contre Moscou. « Dans certains restaurants, il n’y aura plus de frites », a indiqué le site RBK, citant le service de presse du groupe russe qui a ouvert ses premiers restaurants en Russie le 12 juin.

Selon le groupe, la récolte de 2021 en Russie de patates destinées à la fabrications de frites a été mauvaise, conduisant à une pénurie et « l’importation en provenance de marchés étrangers (…) est devenue impossible » en raison des sanctions occidentales mises en place contre Moscou du fait de l’offensive russe contre l’Ukraine. Le porte-parole a indiqué que le groupe espérait un retour des frites au menu de tous les restaurants Vkousno i Totchka en automne, avec le début de la nouvelle récolte en Russie.

14h11

Le transit de gaz russe par l’Ukraine atteint son plus bas historique

Le transit de gaz russe via l’Ukraine est tombé en juin à son plus bas niveau historique, soit à 334 millions de mètres cubes par jour, a annoncé vendredi l’opérateur des gazoducs ukrainiens OGTSOU, dénonçant le « chantage gazier » de Moscou.

Il reproche au groupe russe Gazprom « de n’exploiter qu’un septième des capacités des gazoducs ukrainiens, et de ne pas utiliser même les quotas réservés et payés en vertu de son contrat avec l’OGTSOU ».

Sujets liés