Royaume-Uni : Cinq nouveaux secrétaires d’Etat quittent le gouvernement Johnson

GOODBYE 27 membres du gouvernement britannique ont démissionné depuis mardi

20 Minutes avec AFP
— 
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, le 28 avril 2022 à Londres.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, le 28 avril 2022 à Londres. — Rob Pinney/AP/SIPA

Cinq secrétaires d’Etat ont annoncé mercredi dans une lettre commune qu’ils quittaient ensemble le gouvernement de Boris Johnson, portant à 27 le nombre de membres du gouvernement britannique démissionnaires depuis mardi.

« Nous devons demander que, pour le bien du parti et du pays, vous vous retiriez », ont écrit à Boris Johnson les secrétaires d’Etat Kemi Badenoch, Neil O’Brien, Alex Burghart, Lee Rowley et Julia Lopez.

Mercredi noir

Ce mercredi matin, d’autres membres du gouvernement, moins haut placés cette fois, ont eux aussi jeté l’éponge : le secrétaire d’Etat chargé de l’Enfance et de la Famille, Will Quince, ainsi qu’une assistante auprès du secrétaire d’Etat aux Transports.

Will Quince a annoncé son départ, jugeant qu’il n’avait « pas le choix » après avoir répété « de bonne foi » dans les médias des éléments fournis par les services du Premier ministre « qui se sont révélés inexacts ». Laura Trott a, elle, démissionné jugeant que la confiance était « perdue ».

Dans l’après-midi, visé par des appels à la démission, Boris Johnson​ a exclu de déclencher des élections anticipées. « Je ne crois vraiment pas que qui que ce soit dans ce pays veuille que les responsables politiques s’engagent maintenant dans des élections », a-t-il déclaré devant les chefs des commissions parlementaires. « Je crois que nous devons continuer à servir nos électeurs, et nous occuper des problèmes qui importent pour eux. »

Dans la foulée, selon plusieurs médias, une délégation de ministres, parmi lesquels plusieurs poids lourds, s’apprêtait à demander à Boris Johnson de démissionner.