Guerre en Ukraine : Face aux bombardements « massifs » russes, l’Alliance renforce la ligne de défense

RECAP' Ce mardi, « 20 Minutes » fait le point pour vous comme tous les soirs sur l’avancée du conflit armé en Ukraine

Marion Pignot
— 
Une pluie de missile est tombée sur la ville de Sloviansk, dans l'est de l'Ukraine, depuis une semaine.
Une pluie de missile est tombée sur la ville de Sloviansk, dans l'est de l'Ukraine, depuis une semaine. — SOPA Images/SIPA
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur le conflit diplomatique russo-ukrainien devenu une guerre qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce mardi 5 juin 2022, au moins deux personnes ont été tuées et sept autres blessées dans un bombardement « massif » sur Sloviansk, prochaine cible des forces russes dans l’est de l’Ukraine. A Lugano, en Suisse, le deuxième jour de sommet a, lui, évoqué une nouvelle fois la reconstruction du pays.

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

« Une fois encore, les Russes visent intentionnellement des endroits où se rassemblent les civils. C’est du terrorisme pur et simple », a dénoncé ce mardi Pavlo Kyrylenko. Le gouverneur de la région de Donetsk, à laquelle est rattachée Sloviansk a, dans la foulée, appeler les habitants de la ville de Sloviansk à évacuer. En effet, alors que les forces russes continuent d’avancer dans le Donbass, elles gardent dans le viseur la ville de Sloviansk, cible d’un bombardement massif qui a fait au moins deux morts.

Pavlo Kyrylenko a indiqué sur Telegram que deux personnes avaient été tuées et sept autres blessées dans ces frappes qui ont visé le marché central de la ville. Quant aux journalistes de l’AFP, ils ont vu des roquettes frapper le marché et trois autres les rues adjacentes. Le marché était en feu, des pompiers tentant de maîtriser l’incendie.

Après la chute dimanche de Lyssytchansk, pièce maîtresse du plan de conquête du Donbass, les forces russes progressent vers l’ouest et se dirigeaient vers cette ville de quelque 100.000 habitants avant la guerre. « Sloviansk ! Bombardement massif de la ville. Le centre, le nord. Tout le monde reste à l’abri », avait mis en garde sur Facebook Vadim Liakh, le maire de la ville.

Par ailleurs, le ministère français des Affaires étrangères a confirmé mardi la mort en Ukraine d'un second combattant français, confirmant une information donnée lundi par la radio privée RTL. « Nous avons appris la triste nouvelle de ce décès », a indiqué le Quai d’Orsay dans un communiqué. « Nous présentons nos condoléances à sa famille, avec laquelle les services concernés (…) sont en contact ».

La phrase du jour

Je viens de Kiev, en Ukraine, et en février ma vie a changé pour toujours. Pas seulement la mienne, mais celle de tout le monde et particulièrement des gens de mon pays. »

Tels sont les mots de la mathématicienne ukrainienne Maryna Viazovska, distinguée ce mardi par la médaille Fields, la plus prestigieuse dans sa discipline. Maryna Viazovska est professeure de mathématiques en Suisse, à l’Ecole polytechnique de Lausanne (EPFL) où elle tient la chaire de Théorie des nombres depuis 2018. Elle est la deuxième femme seulement, après l’Iranienne Maryam Mirzakhani en 2014, à recevoir une médaille Fields depuis la création du prix en 1936.

Le chiffre du jour

7. C’est le nombre de psychologues y mènent plusieurs sessions quotidiennes dans un cursus spécial de la clinique de réhabilitation psychologique de Kiev, baptisée « Sociotherapy ». Selon Oleg Olichevsky, à la tête du programme de thérapie ouvert le mois dernier, dix patients suivent actuellement le cursus, mais ce nombre devrait grimper à 30 à l’avenir : « Ce sera le principal axe de travail pour les dix ou quinze prochaines années, car chaque habitant du pays fait l’expérience de cette situation traumatique. »

La tendance du jour

Renforcer la ligne de défense face à la Russie… L’Otan a lancé ce mardi le processus d’intégration de la Suède et de la Finlande, qui permettra à l’Alliance d’organiser une ligne de défense unie de l’Arctique à la Méditerranée face aux forces russes. La signature des protocoles d’adhésion par les ambassadeurs des trente pays membres a ouvert mardi au siège de l’Otan le processus de ratification. « A 32, nous serons encore plus forts (…) au moment où nous faisons face à la plus grave crise sécuritaire depuis des décennies. (…) Je compte sur les alliés pour une ratification rapide », a lancé Jans Stoltenberg, secrétaire général de l’Alliance.

Et c’est dans ce contexte de consolidation du groupe alliés que s’est s’achever la conférence internationale de deux jours organisée à Lugano pour tenter de dessiner les contours de la future reconstruction de l’Ukraine, dont Kiev évalue le coût à 750 milliards de dollars. La déclaration adoptée mardi à Lugano indique que les signataires « s’engagent pleinement à soutenir l’Ukraine tout au long de son parcours ».

Le document souligne que « le processus de relance doit contribuer à accélérer, approfondir, élargir et réaliser les efforts de réforme et la résilience de l’Ukraine conformément à la voie européenne de l’Ukraine ».