Guerre en Ukraine : A Lugano, Kiev entame sa reconstruction, dans le Donbass, Vladimir Poutine avance ses pions

RECAP' « 20 Minutes » fait le point pour vous comme tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine

20 Minutes avec AFP
— 
Vladimir Poutine
Vladimir Poutine — Sergey Guneev/SPUTNIK/SIPA
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur le conflit diplomatique russo-ukrainien devenu une guerre qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce lundi est marqué par le l'ouverture de la conférence de Lugano, en Suisse, destinée à dessiner les contours de la future reconstruction de l’Ukraine.

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes-nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

Ce lundi était le premier jour de la Conférence de Lugano en Suisse. Lors de cette réunion, des institutions internationales et privées vont tenter pendant deux jours de dessiner les contours de la future reconstruction de l’Ukraine.

La « tâche est vraiment colossale » ne serait-ce que dans les territoires libérés, a reconnu dimanche le président ukrainien Volodymyr Zelensky, dont les hôtes suisses espéraient la venue en personne mais qui participera par visioconférence.

Son Premier ministre Denys Schmigal est arrivé sur place dès dimanche en compagnie du président du parlement, Rouslan Stefantchouk, dans un appareil de l’armée de l’air suisse. Les deux hommes ont été accueillis par le président de la Confédération helvétique Ignazio Cassis. Au total, la délégation ukrainienne comptera une centaine de personnes pour rencontrer responsables politiques, institutions internationales et représentants du secteur privé.

La présidente de la commission européenne, Ursula von der Leyen, le Premier ministre tchèque, Petr Fiala, dont le pays vient de prendre la présidence de l’ UE pour six mois, ainsi que son homologue polonais Mateusz Morawiecki, étaient à Lugano pour dessiner l’ébauche d’une sorte de « Plan Marshall ».

La phrase du jour

Le drapeau de l’Ukraine a été installé sur l’Ile aux Serpents. L’opération militaire est terminée et le territoire est maintenant revenu à la juridiction de l’Ukraine. »

Voici ce qu’a déclaré à la presse la porte-parole des forces de défense du Sud, Natalia Goumeniouk.

Le chiffre du jour

750. C’est en milliards le coût de la reconstruction de l’Ukraine après la guerre, selon Premier ministre Denys Chmygal. « Qui doit payer pour le plan de reconstruction, qui est d’ores et déjà estimé à 750 milliards de dollars ? », a demandé Chmygal, avant de répondre qu’une « source clé » de financement devrait être la saisie des avoirs de la Russie et des oligarques russes gelés dans le cadre des sanctions internationales contre Moscou.

La tendance du jour

Le président russe Vladimir Poutine a ordonné ce lundi à ses forces de poursuivre leur offensive dans l’est de l’Ukraine, après la conquête de l’intégralité de la région de Lougansk. Les forces russes « doivent mener à bien leurs missions selon les plans déjà approuvés », a déclaré Vladimir Poutine lors d’un entretien avec son ministre de la Défense Sergueï Choïgou, retransmis à la télévision.

Dimanche soir, l’état-major ukrainien avait annoncé le retrait des forces engagées à Lyssytchansk, dernier bastion tenu par Kiev dans la région de Lougansk, que Moscou dit désormais contrôler totalement.

Pour les forces ukrainiennes, l’urgence est désormais de contenir la progression russe vers l’ouest et deux villes majeures de la région voisine de Donetsk : Sloviansk et Kramatorsk.