La petite fille vietnamienne brûlée au napalm a fini ses soins, 50 ans après la célèbre photo

SYMBOLE Kim Phuc a dû vivre toute sa vie avec d’intenses douleurs

20 Minutes avec agence
— 
Le photographe Nick Ut a reçu le prix Pulitzer pour cette photo prise pendant la guerre du Vietnam.
Le photographe Nick Ut a reçu le prix Pulitzer pour cette photo prise pendant la guerre du Vietnam. — Nick Ut/AP/SIPA

La photographie de Nick Ut, prise le 8 juin 1972 dans le village de Trảng Bàng, au sud du Vietman, est resté gravée dans la mémoire collective. L'image de cette petite fille nue sur une route, pleurant de douleur après avoir été brûlée au napalm, a traversé les générations. La petite fille a aujourd’hui 59 ans et vient de recevoir son dernier traitement de la peau, rapporte CBS dans un article relayé par Slate.

« Cinquante ans plus tard, je ne suis plus la fille brûlée au Napalm. Je suis maintenant une amie, une aide, une grand-mère et une survivante qui appelle à la paix », a expliqué Phan Thị Kim Phuc, plus connue sous le nom de Kim Phuc, au média américain.


« Elle sourit toujours »

Ce jour-là, Kim Phuc jouait dehors avec d’autres enfants quand des soldats leur ont crié de courir. Trop tard : la fillette est grièvement brûlée par le napalm. Après l’avoir photographiée, Nick Ut décide de l’aider et la conduit à l’hôpital.

Durant toute sa vie, Kim Phuc a dû vivre avec des douleurs parfois aiguës. Mais grâce au traitement par laser, qu’elle a pu suivre gratuitement au Miami Dermatology and Laser Institute et qui a duré plusieurs années, son état s’est amélioré. « Elle a l’air mieux, elle est si heureuse, elle sourit toujours », a confié Nick Ut qui est resté en contact avec elle.