Etats-Unis : Joe Biden prêt à bousculer les règles du Parlement pour garantir le droit à l'avortement au niveau national

REVOLUTION L'ancien sénateur est prêt à passer outre une règle habituelle au Sénat

X.R. avec AFP
— 
Joe Biden veut inscrire le droit à l'IVG dans une loi fédérale.
Joe Biden veut inscrire le droit à l'IVG dans une loi fédérale. — UPI/Newscom/SIPA

Le séisme provoqué outre-Atlantique par la révocation du droit à l’avortement par la Cour suprême pourrait-il changer faire changer les règles à Washington ? Une hypothèse qui prend de l’épaisseur depuis que Joe Biden s’est déclaré déterminé à garantir par la loi le droit à l’IVG sur tout le territoire américain. Et l’ancien sénateur, très attaché aux usages législatifs, est prêt à tout changer pour cela.

« Il faut codifier Roe v. Wade dans une loi » adoptée par le Congrès et « si le filibuster se met en travers du chemin », il faut faire une « exception », a-t-il dit lors d’une conférence de presse à Madrid, à la fin d’un sommet de l’Otan. Le filibuster, censé encourager le compromis entre démocrates et républicains, exige que 60 des 100 membres du Sénat votent en faveur d’un texte pour l’adopter.

Mais à quelques mois des élections législatives de mi-mandat, prévues en novembre, Joe Biden envisage désormais de passer par la majorité simple. Faute de pouvoir agir par décret, la stratégie de Joe Biden est d’appeler les Américains à voter en masse aux législatives de novembre, pour sauver voire élargir la majorité démocrate au Congrès, alors que les sondages promettaient une défaite au camp démocrate. Mais la mobilisation contre l’arrêt de la Cour suprême pourrait tout changer.