Zimbabwe : Le principal taux directeur fixé à 200 %, un record mondial

SPIRALE INFLATIONNISTE La hausse des prix annuelle a atteint 191 % en juin. Le retour de l’hyperinflation inquiète

20 Minutes avec AFP
— 
Une personne présentant des dollars du Zimbabwe, à Harare le 9 juin 2022.
Une personne présentant des dollars du Zimbabwe, à Harare le 9 juin 2022. — Tsvangirayi Mukwazhi/AP/SIPA

C’est tout simplement le taux directeur le plus élevé au monde. La Banque centrale du Zimbabwe​ a annoncé lundi relever son principal taux à 200 %, alors que le pays est marqué par une inflation galopante.

L’autorité monétaire a expliqué avoir plus que doublé le taux pour tenter de contenir une inflation encore aggravée par la guerre en Ukraine, exprimant sa « grande préoccupation ». Il faut dire que l’inflation annuelle a plus que doublé en deux mois pour atteindre 191 % en juin, alimentant les craintes d’un retour à une hyperinflation qui a ruiné l’économie du pays.

Une dette insoutenable

Le Zimbabwe est plongé depuis plus de 20 ans dans une profonde crise économique qui a notamment entraîné un retrait des bailleurs internationaux en raison d’une dette insoutenable.

« L’augmentation de l’inflation a fait baisser la demande et la confiance des consommateurs, et si elle n’était pas maîtrisée, elle effacera les gains économiques importants réalisés au cours des deux dernières années », a déclaré le gouverneur de la Banque centrale, John Mangudya. Le taux avait été relevé pour la dernière fois à 80 % en avril, fixé à 60 % auparavant.