Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky obtient le soutien du G7, la Russie bombarde un centre commercial

RECAP' Ce lundi 27 juin, « 20 Minutes » fait le point pour vous comme tous les soirs sur l’avancée du conflit en Ukraine

M.d.F.
— 
Zelensky s'exprime lors du sommet du G7
Zelensky s'exprime lors du sommet du G7 — Tobias Schwarz/AP/SIPA
  • La Russie a lancé son « opération militaire » en Ukraine le jeudi 24 février. Tous les soirs, à 19h30, 20 Minutes vous propose son point récap' sur le conflit diplomatique russo-ukrainien devenu une guerre qui fait chaque jour des morts, des blessés et des milliers de réfugiés.
  • Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Et qui soutient qui et pourquoi ? Vous saurez tout sur l’avancée des négociations et sur les événements de cette crise qui secoue la Russie, l’Ukraine, l’Europe ou encore les Etats-Unis.
  • Ce lundi 27 juin, se tenait le sommet annuel du G7 en Allemagne, durant lequel Volodymyr Zelensky s’est exprimé par visioconférence. Et sur le terrain, un missile russe a détruit un centre commercial dans le centre de l’Ukraine, faisant de nombreux morts.

Vous avez raté les derniers événements sur la guerre en Ukraine ? Pas de panique, 20 Minutes fait le point pour vous tous les soirs, à 19h30. Qui a fait quoi ? Qui a dit quoi ? Où en sommes nous ? La réponse ci-dessous :

L’info du jour

Volodymyr Zelensky s’est immiscé par visioconférence au sommet annuel du G7 ce lundi. Face aux dirigeants de l’Allemagne, des Etats-Unis, de la France, du Canada, de l’Italie, du Japon et du  Royaume-Uni, le président Ukrainien a demandé des systèmes de défense anti-aériens, davantage de sanctions à l’encontre de la Russie et des garanties de sécurité. Il les a également exhortés « à faire le maximum » pour mettre un terme à la guerre qui ravage son pays avant la fin de l’année.

De leur côté, les pays du G7 se sont engagés à soutenir l’Ukraine en continuant « d’accroître la pression sur Poutine ». Ils ont ainsi annoncé une série de nouvelles sanctions contre Moscou, avec notamment une taxe sur les marchandises russes pour financer l’aide à l’Ukraine, un mécanisme de plafonnement du prix du pétrole russe au niveau mondial, ou encore des sanctions économiques contre l’industrie de la défense russe. Les Etats-Unis ont par ailleurs indiqué qu’ils envisagent de fournir à l’Ukraine un système sophistiqué de missiles sol-air de « moyenne et longue portée ».

La phrase

« Le monde nous regarde et les enjeux sont immenses. Nous avons la responsabilité d’agir »

Lors du sommet du G7, Emmanuel Macron a rappelé que parce que l’agression de l’Ukraine par la Russie menaçait « la stabilité de l’Europe et du monde », le G7 se tenait « avec le Président Zelensky ».

Le chiffre

35.000 soldats russes auraient été tués par les forces ukrainiennes depuis le début du conflit, selon le gouvernement de Volodymyr Zelensky. Ce chiffre reste cependant invérifiable et les sources occidentales tablent plutôt sur 15.000 à 20.000 militaires russes morts au combat.

La tendance du jour

Les dirigeants occidentaux pourraient bien croiser Vladimir Poutine à l’occasion du sommet du G20 qui se tiendra à Bali en novembre. Le président russe devrait a priori s’y rendre, et pas question pour autant de boycotter l’événement. En revanche, cela pourrait être l’occasion pour les Occidentaux de « dire en face » au président russe « ce que nous pensons, et qu’il prenne position », a déclaré la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

Peu de chance que cela soit très positif pour Vladimir Poutine alors que les combats font toujours rage en Ukraine et que des civils continuent de mourir. Ce lundi encore, un missile russe a frappé un centre commercial à Krementchouk, avec « plus de mille civils » à l’intérieur, a indiqué le gouverneur régional. Le bilan provisoire faisait état de 10 morts et plus de 40 blessés.