Colombie : Les gradins s'effondrent pendant une corrida, 4 morts et plus de 300 blessés

ACCIDENT L’actuel président colombien a demandé l’ouverture immédiate d’une enquête

20 Minutes avec agences
— 
L'effondrement de gradins dans un stade en Colombie pendant une corrida a fait quatre morts, dont un mineur.
L'effondrement de gradins dans un stade en Colombie pendant une corrida a fait quatre morts, dont un mineur. — /AP/SIPA

Les gradins d’une arène se sont effondrés ce dimanche à El Espinal, une ville du département de Tolima (Colombie), pendant une corrida. L’incident a fait au moins quatre morts (deux femmes, un homme et un mineur) et plus de 300 blessés.

Les hôpitaux de la région ont déjà pris en charge 322 blessés. Quatre d’entre eux sont toujours en unité de soins intensifs, selon la secrétaire à la Santé du département. L’effondrement s’est produit pendant une corrida locale, sorte de fête populaire durant laquelle le public peut descendre dans l’arène pour affronter des bœufs et petits taureaux.


Une enquête lancée sur l’incident

Tout un pan des gradins de bois sur trois étages, bondés de spectateurs, s’est effondré, jetant des dizaines de personnes au sol. « Nous attendons toujours de voir combien de personnes sont sous les décombres, nous ne savons pas combien, a indiqué à une radio locale le directeur du département de la protection civile. Presque toute l’aile était remplie de gens, et elle s’est effondrée. »

Une vidéo amateur montre des victimes tentant de s’extirper des débris de bois et de tôle, tandis qu’un taureau rôde encore dans l’arène. « Nous allons demander une enquête sur les faits », a indiqué l’actuel président colombien, Ivan Duque, sur Twitter. La veille, quelques personnes avaient déjà été blessées à El Espinal par des taureaux lors d’une autre attraction.

Le futur président colombien contre la corrida

De son côté, le gouverneur de Tolima a demandé la « suspension de tous ces types de festivités », affirmant qu’elles « attentent à la vie » des animaux et encouragent leur maltraitance. Le futur président colombien Gustavo Petro, élu mi-juin et qui prendra ses fonctions en août, a également demandé aux mairies d’interdire les spectacles « impliquant la mort de personnes ou d’animaux ».

Le futur chef de l’Etat a rappelé qu’une centaine de personnes étaient mortes dans l’effondrement d’une autre arène en 1980. Maire de Bogota de 2012 à 2015, Gustavo Petro a mis fin à la corrida à La Santamaría, arène emblématique de la capitale. La tauromachie et les combats de coqs sont toujours tolérés dans le pays comme événements culturels.